Gunkanjima : Photos & Histoires

Gunkanjima : Photos & Histoires

Gunkanjima est une île abandonnée à Nagasaki. Elle a été popularisée grâce à son apparence incroyable rappelant un navire de guerre. Derrières ses murailles en béton armé, cette forteresse fait penser à une metropolis dystopique. Gunkanjima est inscrite au patrimoine mondiale de l’UNESCO depuis le 5 Juillet 2015. Je m’y suis rendu à plusieurs reprises et vous trouverez sur cette page un sommaire, des liens vers mes articles et des photos.

Tour Officiel vs Tour Officieux

Il y a des tours officiels mais vous serez restreints à marcher sur une minuscule portion de l’île, loin des immeubles. C’est la partie en violet représentée sur le dessin ci-dessous. L’autre moyen c’est de préparer un projet et de le soumettre à la Mairie de Nagasaki. Ce n’est pas évident mais, bien-sûr, c’est le seul moyen de vivre l’expérience de véritablement visiter Gunkanjima. Il y a aussi les visites illégales mais, suite au succès de l’île et à la présence de l’UNESCO, c’est devenu impossible.

Gunkanjima

Gunkanjima, de son vrai nom Hashima, était une mine de charbon. En 1890, Mitsubishi rachète l’île à un seigneur féodal pour 100,000Y (un billet d’avion France – Japon). Le puit de mine est installé, un village en bois est construit et l’île étendue avec du béton. Le premier bâtiment, le Block 30, est construit en 1916. C’est le premier bâtiment en béton armé au Japon. Le village devient ensuite rapidement une véritable petite ville avec des escaliers et des ponts qui s’entremêlent.

En 1959, la ville de Gunkanjima est le lieu le plus densément peuplé au monde : ses 5,259 habitants, cela représente une densité de 7,301 habitants au km2 ! Cependant, le pétrole vient à remplacer le charbon. L’activité diminue petit à petit et les mineurs commencent à partir.

En 1974, l’île arrête son activité définitivement. Après des années d’abandon, Mitsubishi donne l’île à Nagasaki en 2001. Les tours touristiques commencent en 2009 et très vite Gunkanjima devient le principal lieu de tourisme à Nagasaki.

En 2015, Nagasaki annnonce la maintenance de nombreux bâtiments sur Gunkanjima. L’île attends maintenant d’être enregistrée auprès de l’UNESCO. Peut-être en Juillet 2015 !

Ma 1ère Visite 

J’ai visité Gunkanjima pour la première fois en 2010. Une heure, c’est tout ce que j’avais pu négocier à ce moment là. Je n’ai pas perdu une minute et j’ai couru autour de toute l’île en passant un peu partout. Le résultat n’est pas très bon photographiquement parlant mais c’est un très beau souvenir. J’en ai fait un article et j’ai rajouté l’histoire de l’île avec. Le voici : Une Heure d’Aventure sur Gunkanjima.

Gunkanjima: Le Bloc 65

Le Bloc 65 est l’un des endroits les plus iconiques de Gunkanjima. C’est un bâtiment en forme de U constitué d’appartements empilés les uns sur les autres. Explorez le Block 65 et son histoire sur Gunkanjima: Le Bloc 65.

L’École de Gunkanjima

L’école de Gunkanjima est l’un de mes endroits préférés sur l’île. C’est généralement le premier bâtiment que l’on visite lors d’un tour officieux, tout simplement car c’est le premier sur le chemin. Découvrez l’école et ses étudiants sur L’École de Gunkanjima.

Les Souvenirs de Doutoku Sakamoto

J’ai rencontréun ancien habitant de Gunkanjima, c’est Doutoku Sakamoto. Sa relation avec l’île est très intime : non seulement il y est né, il en est le guide officiel mais c’est aussi lui qui est à la tête de l’association en faisant sa promotion auprès de l’UNESCO. Il a accepté de me rejoindre lors de l’une de mes expéditions et de me faire découvrir les lieux qu’il affectionne le plus. C’est à lire sur Les Souvenirs de Doutoku Sakamoto.

Un Labyrinthe Infernal de Rues et d’Escaliers

Il y avait tout sur l’île abandonnée de Gunkanjima : deux écoles, des magasins, un hôpital, une prison, une piscine, un cinéma, un gymnase, des appartements, etc. Tout était réunis dans un espace très confiné mais extrêmement optimisé. Explorez le labyrinthe de Gunkanjima sur Un Labyrinthe Infernal de Rues et d’Escaliers.

Gunkanjima : Entre Enfer & Paradis

Gunkanjima était toutefois très loin d’être un lieu apprécié par tout le monde. Notamment pour les prisonniers coréens, l’île était un véritable enfer. C’est une position très différente de certains qui l’appellent leur terre natale, leur hometown. Découvrez ces contrastes sur Gunkanjima : Entre Enfer & Paradis.

La Nuit sur Gunkanjima

L’un de mes moments préférés sur Gunkanjima sont le coucher de soleil et la nuit qui s’en suit. Un peu de saké et nous voilà parti pour une promenade très originale. Suivez-moi pour une Nuit sur Gunkanjima.

Le Sanctuaire, La Mine, l’Hôpital

J’ai encore trois articles à écrire sur Gunkanjima mais j’attends de réunir encore plus de détails croustillants. Pour ne pas rater mes futurs articles, vous pouvez me suivre sur Twitter ou Facebook.

J’espère que vous avez aimé mon tour très personnel de Gunkanjima. Si vous appréciez les lieux abandonnés au Japon, je vous recommande mes livres sur les lieux abandonnés du Japon 🙂

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à commenter sur l’un de mes articles sur l’île. Merci 🙂

Qui suis-je

Je suis Jordy Meow, bienvenue sur mon blog Japon alternatif. Depuis 10 ans que j’y vis, j’y explore des lieux insolites, méconnus, abandonnés, et une multitude de jolis petits coins pommés. Ici, vous voyagerez dans un autre Japon, entre transportations et perplexités. N’hésitez pas à me soutenir via mon Tipeee. Merci 💜

Newsletter