abandoned, gunkanjima, haikyo, japan, japanese, kyushu, nagasaki, ruin, urban exploration, urbex
Gunkanjima: Let's Go!

Gunkanjima : Photos & Histoires

Gunkanjima est une île abandonnée au Japon. Je l’ai visité en long et en large et je vous en propose ici un tour très spécial avec beaucoup de photos.

Gunkanjima est une île abandonnée à Nagasaki. Elle a été popularisée grâce à son apparence incroyable rappelant un navire de guerre. Derrières ses murailles en béton armé, cette forteresse fait penser à une metropolis dystopique. Gunkanjima est inscrite au patrimoine mondiale de l’UNESCO depuis le 5 Juillet 2015. Je m’y suis rendu à plusieurs reprises et vous trouverez sur cette page un sommaire, des liens vers mes articles et des photos.

Tour Officiel vs Tour Officieux

Il y a des tours officiels mais vous serez restreints à marcher sur une minuscule portion de l’île, loin des immeubles. C’est la partie en violet représentée sur le dessin ci-dessous. L’autre moyen c’est de préparer un projet et de le soumettre à la Mairie de Nagasaki. Ce n’est pas évident mais, bien-sûr, c’est le seul moyen de vivre l’expérience de véritablement visiter Gunkanjima. Il y a aussi les visites illégales mais, suite au succès de l’île et à la présence de l’UNESCO, c’est devenu impossible.

Gunkanjima

Gunkanjima, de son vrai nom Hashima, était une mine de charbon. En 1890, Mitsubishi rachète l’île à un seigneur féodal pour 100,000Y (un billet d’avion France – Japon). Le puit de mine est installé, un village en bois est construit et l’île étendue avec du béton. Le premier bâtiment, le Block 30, est construit en 1916. C’est le premier bâtiment en béton armé au Japon. Le village devient ensuite rapidement une véritable petite ville avec des escaliers et des ponts qui s’entremêlent.

En 1959, la ville de Gunkanjima est le lieu le plus densément peuplé au monde : ses 5,259 habitants, cela représente une densité de 7,301 habitants au km2 ! Cependant, le pétrole vient à remplacer le charbon. L’activité diminue petit à petit et les mineurs commencent à partir.

En 1974, l’île arrête son activité définitivement. Après des années d’abandon, Mitsubishi donne l’île à Nagasaki en 2001. Les tours touristiques commencent en 2009 et très vite Gunkanjima devient le principal lieu de tourisme à Nagasaki.

En 2015, Nagasaki annnonce la maintenance de nombreux bâtiments sur Gunkanjima. L’île attends maintenant d’être enregistrée auprès de l’UNESCO. Peut-être en Juillet 2015 !

Ma 1ère Visite 

J’ai visité Gunkanjima pour la première fois en 2010. Une heure, c’est tout ce que j’avais pu négocier à ce moment là. Je n’ai pas perdu une minute et j’ai couru autour de toute l’île en passant un peu partout. Le résultat n’est pas très bon photographiquement parlant mais c’est un très beau souvenir. J’en ai fait un article et j’ai rajouté l’histoire de l’île avec. Le voici : Une Heure d’Aventure sur Gunkanjima.

Gunkanjima: Le Bloc 65

Le Bloc 65 est l’un des endroits les plus iconiques de Gunkanjima. C’est un bâtiment en forme de U constitué d’appartements empilés les uns sur les autres. Explorez le Block 65 et son histoire sur Gunkanjima: Le Bloc 65.

L’École de Gunkanjima

L’école de Gunkanjima est l’un de mes endroits préférés sur l’île. C’est généralement le premier bâtiment que l’on visite lors d’un tour officieux, tout simplement car c’est le premier sur le chemin. Découvrez l’école et ses étudiants sur L’École de Gunkanjima.

Les Souvenirs de Doutoku Sakamoto

J’ai rencontréun ancien habitant de Gunkanjima, c’est Doutoku Sakamoto. Sa relation avec l’île est très intime : non seulement il y est né, il en est le guide officiel mais c’est aussi lui qui est à la tête de l’association en faisant sa promotion auprès de l’UNESCO. Il a accepté de me rejoindre lors de l’une de mes expéditions et de me faire découvrir les lieux qu’il affectionne le plus. C’est à lire sur Les Souvenirs de Doutoku Sakamoto.

Un Labyrinthe Infernal de Rues et d’Escaliers

Il y avait tout sur l’île abandonnée de Gunkanjima : deux écoles, des magasins, un hôpital, une prison, une piscine, un cinéma, un gymnase, des appartements, etc. Tout était réunis dans un espace très confiné mais extrêmement optimisé. Explorez le labyrinthe de Gunkanjima sur Un Labyrinthe Infernal de Rues et d’Escaliers.

Gunkanjima : Entre Enfer & Paradis

Gunkanjima était toutefois très loin d’être un lieu apprécié par tout le monde. Notamment pour les prisonniers coréens, l’île était un véritable enfer. C’est une position très différente de certains qui l’appellent leur terre natale, leur hometown. Découvrez ces contrastes sur Gunkanjima : Entre Enfer & Paradis.

La Nuit sur Gunkanjima

L’un de mes moments préférés sur Gunkanjima sont le coucher de soleil et la nuit qui s’en suit. Un peu de saké et nous voilà parti pour une promenade très originale. Suivez-moi pour une Nuit sur Gunkanjima.

Le Sanctuaire, La Mine, l’Hôpital

J’ai encore trois articles à écrire sur Gunkanjima mais j’attends de réunir encore plus de détails croustillants. Pour ne pas rater mes futurs articles, vous pouvez me suivre sur Twitter ou Facebook.

J’espère que vous avez aimé mon tour très personnel de Gunkanjima.

Livres

Si vous appréciez les lieux abandonnés au Japon, je vous recommande mes livres sur les lieux abandonnés du Japon 🙂

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à commenter sur l’un de mes articles sur l’île. Merci 🙂

💕

Retrouvez mes produits exclusifs ci-dessous ! Rendez-vous sur mon Instagram pour plus de photos et des vidéos. Merci à vous !

commentaires

  • Bonjour,
    Je te suis depuis un petit moment et j’avais deja adoré le premier épisode sur Gunkanjima.
    J’ai hâte de lire à nouveau tes aventures sur cette ile ! 🙂
    Cdt.
    HoP

    • … et tu as des envies de meurtre, je sais ! :p Mais je te comprends, et je suis vraiment content d’y être allé, de plus en paix avec l’endroit et les autres aventuriers. Comme je disais dans le site, il y a des gens qui pourrissent le cercle haikyo au Japon et Gunkanjima est devenu un peu plus inaccessible à cause de ça. J’ai les dents qui ont sacrément grincés l’an dernier ! Mais il suffit d’être amis et honnêtes avec les bonnes personnes.

  • Bonjour, tout d’abord je voulais vous dire “Merci” / “Arigatô” pour ces articles et ces splendides photos. C’est la première que je vois un site racontant d’une manière aussi vraie, aussi naturelle, aussi prenante, qu’on s’y croirait presque. Lors de ces récits et grâce aux photos, on se perds presque entre réalité et imaginaire.
    Je me passionne pour le Japon, sa culture et tout ce qui s’y attrait et j’avoue que ce genre d’article est vraiment passionnant. J’avais dû mal à m’attacher à la lecture de certains articles sur d’autres blogs/Sites mais là sans aucuns problèmes. C’est pourquoi je me permet de faire part de ce réel frisson, de ce réel enthousiasme que vous savez faire partager à autrui. Sincèrement Merci.

    • Ohla mais non, c’est surtout à moi de te remercier pour ta visite ! 🙂 Et un +1 pour ton gentil commentaire.

      J’adore la photographie et visiter des endroits un peu incroyables à la limite de l’imaginaire (comme dans un Ghibli !), et bien-sûr aussi raconter ces aventures. Je ne suis pas du tout un littéraire donc quand j’écris j’essai de partager mes impressions le plus simplement et directement possible. Je veux faire rêver ! Et de savoir que ça marche avec toi, rien ne peut me faire d’autant plus plaisir ! ❤

  • C’est quand la suite ? Il me tarde de terminer cette fascinante visite !! Merci beaucoup pour ces photos et ces commentaires, à bientôt j’espère ! 🙂

    • C’est vrai qu’il n’y a pour l’instant que 3 articles sur 10 de publiés ! Oups ! Pourtant les photos sont bien préparées, il ne reste que le texte à écrire. Mais en vérité il y a deux raisons :

      Avant ces articles, je voulais écrire un peu sur le Japon, poster un interview d’une Japonaise qui voit des fantômes, ensuite un article sur une série d’hopitaux abandonnés, et 2-3 coins de nature, histoire de changer de sujet (enfin pas trop).

      Seconde raison: le temps d’écrire tous ces articles que je viens de citer, je peux aller faire quelques photos de plus sur Gunkanjima. Il y a 5-6 photos que je veux absolument faire et que j’aimerais partager ! J’adore cette île et je veux que ces articles soient parfaits et ultra-complets, sans rien oublier :p

  • C’est vrai ça, c’est pas gentil d’attendre hein! Moi je ne tiens pas, quand j’ai visité un lieu dément, j’ai envie que ce soit en ligne tout de suite. Enfin là je suis retombée sur des photos de 2009 de mauvaises qualité que j’ai traité pour cacher la misère et pour pouvoir les publiers, mais je les avais complètement oublié depuis le temps…

    • En fait il y a une raison 🙂 Je ne peux pas mettre les photos en ligne tout de suite pour la simple raison qu’il m’en manque quelques-unes… j’ai zappé quelques lieux et quelques clichés ! Je veux tout faire bien, donc c’est l’excuse pour cette attente. Là j’y retourne, enfin ! Et dans 2 semaines environ tu auras un nouvel article tous les 2-3-4 jours sur Gunkanjima ! ^^

  • Je suis tombé tout à fait par hasard sur vos articles. Je ne connaissais pas cette ile. Merci beaucoup pour cette magnifique visite de ce lieu étrange, inquiétant et aussi poëtique.

  • bonjour, je suis en train de citer ton blog pour un article donc je voulais te demander l’autorisation de mettre certaines de tes photos. Il y aura bien sûr un lien vers Totoro times.

    • Coucou Marion. Bien-sûr, tu peux utiliser mes photos (tant que tu ne supprimes pas le petit watermark en bas à droite), et un lien vers la présente page sera parfaite, tout le plaisir est pour moi 🙂 Tu peux partager l’adresse de ton blog ici en commentaire une fois que c’est fait 🙂

  • Superbes photos, les couleurs sont vraiment bien,

    Il me plait de plus en plus ce D800 🙂

    Yann Arhus Bertrand a fait quelques prise de vu sur Gunkanjima dans le reportage Vu du ciel Numero 9.

    dommage qu’il n’existe pas plus d’information, j’aurais bien aime avoir une idee du puit de mine lui meme, la profondeur …

    • Il est assez génial en effet 🙂 Oh, je ne savais pas qu’il avait fait des photos prises du dessus, où je peux voir ces photos en dehors du magazine ? (impossible de le trouver au Japon). Sinon si tu veux plus d’info, tu as checké tous les articles déjà écrit ici ? C’est vrai que l’on a pas beaucoup d’info sur le puit lui-même mais j’ai parlé de sa profondeur dans un des articles ^^

  • c’est magnifique. j’adore les urbex !! j’adorerais en faire aussi . c’est vrai que cette ville m’intrigue beaucoup . On dirait plus une ancienne prison sur ile lol. Magnifiques photos ! Merci pour ce partage

    • Tu veux dire que ça te rappelle un peu Alcatraz ? L’île de loin y ressemble un petit peu, mais Alcatraz n’a que très peu de bâtiments et beaucoup moins hauts, beaucoup moins impressionnant. Mais c’est “l’image” la plus proche de Gunkanjima pour moi… ensuite il y a Fort Boyard un peu dans le même genre finalement, une autre île-prison incroyable. J’adorerais visiter, mais je ne crois pas que ça soit possible.

      • c’est a peu prés a sa oui que sa me rappelle . la seule ile que j’ai visiter c’était le château d’if XD .
        j’ai fait un grand tour sur le site , j’ai tous regarder . j’ai adorer
        ta recherche sur la famille disparu.N’as tu pas était tenter de prendre quelques objets de cette maison abandonner ? tellement de belles choses !! nanou

        • Le Château d’If est également magnifique ! Je voudrais vraiment pouvoir le visiter bientôt. La maison est un autre sujet mais non, je ne suis pas tenté du tout de voler quelque-chose. La première raison c’est que je me sentirai mal, nous ne sommes pas censé le faire, même si pourtant c’est abandonné. La seconde c’est simplement que je suis un peu maniaque, et je n’aime pas avoir trop d’objets chez moi en général (ça prends la poussière), alors je me limite aux Totoros que j’ai un peu partout ^^

          • lol c’est sur . dit moi, j’ai vue que tu n’avais pas fait le reste de l’exploration, tu compte y revenir ?

            pour la question ” si tu ne voulais rien prendre” moi non plus, je ne suis pas comme sa . mais c’est vrai que c’est une question de beaucoup se pose je penses . lol

            l’histoire de cette ile est horrible . peu etre un avre de paix pour les japonais, mais vraiment , je ne comprends pas comment ils pouvaient vivre avec des esclaves tout pres d’eux !

            moi, je me limite aux mangas et aux hello kitty XD

  • J’adore, j’adore ta façon de cartographier et de documenter les choses. Y a une expo là sur Gunkanjima dans une galerie à Paris, et je me disais bien que j’avais lu ton article 🙂

    • J’ai entendu parler de cette expo, les deux français qui font ça ont l’air de faire plus du business que de l’exploration, mais je ne sais pas du tout ce que valent leurs photos, peut-être que tu pourrais donner ton avis ? 🙂

      J’essai de documenter au mieux à partir de mon expérience, de livres, de gens qui en parlent. Je vais aller un peu plus loin dans les prochains articles et donner la parole à des Japonais, c’est pour ça que ça prends un tout petit peu plus de temps 🙂

  • Magnifique, simplement.

    Je ne sais pas si c’est l’île qui est belle ou si ce sont tes photos qui la rendent ainsi mais ça fait envie. D’ailleurs, tu dis que la visite guidée n’est pas vraiment top, ce ne serait pas possible d’indiquer sur la photo aérienne le parcours de celle-ci pour qu’on se rende mieux compte de ce que tu nous montres que les visiteurs classiques ne voient pas?

    Retourner au Japon n’est pas dans mes possibilités actuellement mais ton site me permet de me dépayser à nouveau 🙂

    Merci et bravo (et vivement la suite de l’odyssée!)

    • Merci Renaud 🙂 J’espère surprendre avec les 3 articles restants, je prends mon temps mais j’essai en fait de faire quelque-chose de très original.

      Ah, le parcours touristique officiel ! Tu vois cette bande blanche en haut à gauche de l’île, qui longe le bord ? C’est la passerelle dont les touristes ne peuvent pas sortir… et oui, c’est extrêmement limité, tu ne vas nulle part… c’est vraiment pour dire que l’on a posé les pieds sur l’île…

      • Ah oui effectivement, c’est plus que limité là. Et bien en attendant que tu lances la Totoro Times travel agency pour aller visiter tous ces endroits je vais continuer à faire le tour de tes sites

  • Bonjour,
    Félicitation pour votre série d’articles! Vraiment passionnant.
    J’ai une question à vous poser, savez-vous s’il existe des documents graphiques : plans, dessins originaux ou alors relevés plus récent de cette île?
    Je suis étudiant en architecture et j’envisage de réaliser mon travail de Master sur cet objet fascinant!
    J’ai également cherché à connaitre quelle organisation, association, … gère l’exploitation de cette île, malheureusement sans succès.
    Merci d’avance pour votre réponse! Et merci de nous transmettre votre passion.
    Meilleures salutations.

    • Merci 🙂 Il existe de nombreux documents et plans, bien-sûr, par contre il faut absolument pouvoir lire le Japonais pour les comprendre parfaitement. Il y a un gros bouquin sur Gunkanjima qui référence un tas de documents (en Japonais sur Amazon) mais il est très très cher. Si tu veux étudier l’île à mon avis le seul moyen c’est de se rendre à Nagasaki, de rencontrer Doutouku-san (il s’occupe de tout ce qui touche de près ou de loin à l’île). Mais il me semble qu’il y a eu déjà pas mal de travaux sur Gunkanjima de la part d’étudiants en architecture en France 🙂

  • Bonjour !
    Je voulais savoir si il serait possible d’utiliser une de vos photos pour partager votre site sur mon blog, avec crédit bien-sûr !
    Merci 😀
    (Au passage, cette île à vraiment l’air très intéressante, quelle chance de l’avoir visité !)

  • Surprenant… poignant…et ces photos en plus !! Wouaou je suis passionnée par tout sa.. que se soit l’histoire de la guerre 39-45 … La ville de pripyat.. Même le Titanic et j’en passe … Je ne rate jamais une occasion de lire tout plein d’article ou de regarder des docs … J’aime l’histoire !! Et j’adore se que vous avez fait .
    En vous souhaitant une bonne continuation

  • Je t’ai découvert par cet article sur cette île qui me fascine littéralement !! Tes photos, ton sens du récit m’ont permis de découvrir cet univers passionnant !!! Mille merci pour cette bouffée d’oxygène et je vais aller dévorer tes autres articles !!
    Continue ainsi !!!

      • Merci de ta réponse qui me conforte dans la haute opinion que je m’étais faite de toi !!
        Ce n’est pas pour te flatter mais j’aime le ton de ta rédaction et la simplicité qui caractérise tes reportages. Cela sens le respect à plein nez et je comprends pourquoi tu te plais au Japon …

        • Je ne suis ni écrivain ni historien du coup j’essai de rester simple. Et je préfère transmettre mes émotions via les photos 🙂 En tout cas je suis vraiment content que ça te plaise et j’espère te voir souvent sur ce site ou sur la page Facebook 🙂

  • j’adore t’ai photo il sont magnifique =) ^^tu prend beaucoup de chose japon et chine j’adore c’est paysage

  • Bonjour, et bravo pour ton site et tes superbes photos. Une petite question. Comment est-tu parvenu à aller une heure sur cette ile?

    • Merci 🙂 Ah, cette première fois c’était en 2010. À l’époque j’avais dû amadouer le capitaine d’un bâteau avec une bouteille de saké énorme et quelques billets. C’est devenu impossible ensuite (et surtout une heure, c’est short) donc après j’ai rejoint la communauté explorateurs locale (ce qui est devenu maintenant difficile) et ma dernière visite était autorisée par la mairie.

  • how are you Jordy! I just read one of your posts from Korean blog! just to let you know that I miss the chats we had at the office. take care and your photos are still so impressive!

  • Bonjour Jordy,

    Waouw, quel dépaysement! Je viens de passer 2 heures à mieux découvrir ce lieu d’exception, grâce à tes superbes photos (intéressant ton traitement de retouches) agrémentées des textes permettant de comprendre comment les habitants y vivaient.
    J’apprécie beaucoup le Japon, pour avoir étudié la langue et y être allé deux fois.
    Ton approche photo et le fond de tes textes valorisent vraiment ton respect pour l’Histoire de cette ile, et de ses habitants.
    Évidemment, amateur de découverte, ça donne encore plus envie d’y aller… bien qu’en dehors de la difficulté logistique, le temps continuant à faire son oeuvre de destruction lié à certains visiteurs irrespectueux ne pouvant s’empêcher de dégrader, un risque de déception soit présent. Peut être est ce habituel sur ces sites industriels abandonnés.

    En actualité, Geo vient de faire un nouvel article sur Gunkanjima dans son magazine Geo Extra, centré sur Le monde de Bond.

    Encore un grand BRAVO pour ton travail sur Hashima, et la qualité de tes photos.

    Je vais continuer à suivre ton travail, et en faire l’écho auprès de mes proches.

    Domo arigato gozaimasu.

    Jesse san

    • Merci d’être passée par là 🙂 Geo avait déjà fait un article sur Gunkanjima dans le passé, il y a peut-être 3 ou 4 ans, c’est rigolo qu’ils repassent encore une fois dessus. Thalassa a aussi eu un épisode sur l’île. Les documentaires et les articles vont pleuvoir les prochains mois, de mon côté j’ai eu aussi des demandes d’interviews. Merci beaucoup d’en parler, j’ai tellement de choses à mettre, je prends énormément de photos, relève beaucoup d’informations mais il me manque un tout petit peu de motivation pour justement mettre tout ça en ligne. Merci et bise du Japon !

  • Je viens de me rendre compte que je te suis depuis mes 14 ans! A maintenant 19 ans et toujours plus passionée par le Japon, j’attends toujours avec impatience la suite de tes articles sur Gunkanjima.
    J’attends avec impatience mon premier voyage au Japon, en espérant pouvoir découvrir quelques Haikyo.
    Bon courage pour la suite de ton site, je ne tarderais pas à te donner un peu sur Patreon 🙂

  • Bonjour, je découvre votre travail grâce à l’article du mag de sud ouest et j’adore. J’habite dans l’agglo bordelaise et j’aime beaucoup faire ce type de photos (malgré mon grand âge). Je vais acheter votre livre, vos reportages sont fantastiques.

    • Hello Chris ! Merci beaucoup, ça fait plaisir 🙂 Je pense que vous allez adorez mon livre, il est plein de petites histoires un peu particulières sur un pays dont on voit trop souvent les mêmes facettes. Excellent week-end à vous et merci de m’avoir découvert !

  • Bonjour,
    je suis en recherche d’informations concernant cette île qui va servir de décor principal pour mon roman, serait-il possible que je vous pose quelques questions en privé par mail? Vos photos sont magnifiques. Je vous remercie d’avance

Qui est Jordy Meow ?

Je suis Jordy Meow. Photographe le jour, développeur la nuit. Parfois le contraire.

Je vis au Japon et j’explore les lieux insolites, abandonnés, mais aussi les beaux paysages et petits villages.

Newsletter

Recevez un e-mail par mois (maxi) avec mes derniers articles et livres. C'est le seul moyen de m'aider. Merci de tout cœur ! 💕

Instagram

Ce message d’erreur n’est visible que pour les administrateurs de WordPress
There has been a problem with your Instagram Feed.