La Mine Blanche de Shiraishi

La Mine Blanche de Shiraishi

Japon, préfecture de Mie, pendant les années 60. Un typhon frappe la Mine Blanche de Shiraishi. Les étagères de bois géantes ne ne peuvent se défendre contre le vent bien trop puissant. La poudre de calcaire qu’elles contiennent se trouve précipitée partout. La mine est complètement rincée, inutilisable.

Welcome at Shiraishi Mine
La Mine de Shiraishi. 

Deux Explorateurs.

Un demi-centenaire plus tard, deux courageux explorateurs urbains de Belgique se rendent sur les lieux. Malheureusement, l’affreux typhon choisi ce moment précis pour frapper une nouvelle fois : cachés dans les chambres de bois ébranlés par la tornade, ils pensent que c’est la fin.

Shiraishi Mine Compound
L’entrée.

Heureusement, la vieille mine abandonnée les protège et ne s’effondre pas. Une bonne nouvelle pour tous les explorateurs qui on a failli perdre deux photographes talentueux ainsi qu’un charmant haikyo !

Dangerous Roof
Attention : toiture qui craint.

Moins fous qu’eux, nous avons choisi un jour très ensoleillé pour nous rendre sur ce lieu une deuxième fois. Pas un nuage dans le ciel, c’est le temps rêvé pour une petite promenade à travers la verdure de Shiraishi. Le soleil brille à travers les feuilles, et la rivière coule joyeusement sur le côté. On se sent un peu comme Alice aux Pays des Merveilles, et on saute à travers les gravas et les décombres.

Shading Shiraishi
Un peu d’ombre.

Nous sommes venus ici il n’y a pas bien longtemps et l’on pensait bien connaître le lieu… mais on se retrouve coincés dans des impasses naturelles plusieurs fois ! Néanmoins, ce n’est pas un problème : il y a des photos à prendre partout.

Stairs at Shiraishi
On monte.

Monsieur Shiraishi.

Awesome Buildings of Shiraishi
Des étagères de bois incroyables.

Allez, c’est l’heure d’une petite leçon ! Alors, pour quoi la poudre de calcaire est-elle utilisée ? La plupart répondrait sûrement “la craie” et c’est une bonne réponse. La craie est en fait un type de calcaire. Mais maintenant on pourrait se demander : ils ont tant besoin de craies que ça pour avoir une mine aussi grande !? En fait, la poudre de calcaire est utilisée dans beaucoup d’industries différentes, comme les aciéries, le traitement du plastique, la construction; elle est aussi utilisée comme neutralisant pour enlever les polluants ou encore pour changer l’acidité du sol. Cette poudre est même utilisée dans la fabrication du papier.

Entrance at Shiraishi
On rentre.

Quand à cette mine, elle s’appelle la Mine de Fujiwara (藤原鉱山) ou la Mine de Shiraishi (白石鉱山) par les explorateurs, mais son vrai nom est en fait l’Usine Kuwana des Industries Shiraishi (白石工業桑名工場). Elle a été fondée par Monsieur Shiraishi (白石恒二) en 1921 et il est aussi celui qui a inventé la méthode pour fabriquer du carbonate de calcium précipité par la lumière (il en même déposé un brevet ici). La compagnie Shiraishi Calcium (白石工業) fut fondée par lui et son frère et fut très prospère, tout spécialement avec le besoin grandissant en calcaire. C’est maintenant une compagnie internationale !

Drying at Shiraishi
Où la poudre de calcaire s’endort.
HDR at Shiraishi Mine
Le HDR, ça vous manque ?

Le haikyo dans lequel nous nous trouvons est une usine au design remarquable. Quelle dommage que tout ce travail soit maintenant à l’abandon ! Quand on regarde le complexe depuis les hauteurs, on peut apprécier la disposition astucieuse des bâtiments sur la pente de la montagne, en bas de laquelle se trouve la rivière par où nous sommes arrivés.

Glance

Jordy Meow at Shiraishi Mine

… Snap! … Snap!

The Result at Shiraishi
Résultat de la posture étrange précédente.

La pente faisait en sorte que l’usine entière pouvait fonctionner grâce à la puissance de la gravité. L’électricité était générée par l’eau en haut de la montagne et permettait d’alimenter tout le complexe.  Un bel exemple d’écologie. Le produit qui y est développé c’est le carbonate de calcium (Hakuenka, 白艶華). Il est toujours exporté dans le monde entier.

Limestone Powder
Poudre de calcaire. 

Un Monde Enchanté.

Under Death

abandoned, haikyo, japan, japanese, kansai, mie, mine, ruin, urban exploration, urbex

 

 

Towards the Buildings of Shiraishi
Vers d’autres bâtiments…

 

Climbing Shiraishi
Escalade.

 

Walk at Shiraishi

Slide

 

Mécaniques.

 

Parts
Pièces détachées.

 

Lift It Up
Machines. 
Truck at Shiraishi
Tsukijisme.

Tout Blanc.

The White Mine Haikyo
La Mine Blanche.

 

Look Up
La Tour de Bois.

 

Jing Meow Dancing at Shiraishi
C’est une danse ?

 

Mess at the Shiraishi Mine
Le Bordel.

 

Jing Meow smiles at Shiraishi
Portrait.

Les Adieux.

Melancholy at the Mine
Mélancholie à Shiraishi.

Finalement, le soleil commence à se coucher et c’est donc l’heure pour nous de retourner vers la voiture.

Sunset at Shiraishi
La journée se termine.

Cela ne me dérangerait pas de revenir ici n’importe quand avec une météo similaire. La promenade est tellement plaisante !

Sunshine Machine
Rust In Peace. 

Pour finir en beauté, rien de mieux que boire l’eau de source glacée qui se situe juste à côté du parking. Ce n’est en fait pas vraiment de l’eau de source… et il est possible qu’elle soit même polluée ! Mais il y a toujours la queue avec des gens qui viennent y remplir de gros réservoirs. Ils disent que l’eau est excellente et très saine… avec l’aide du calcaire de l’usine, probablement :p Nous nous sommes donc lavé les mains là, et nous avons ensuite remplis nos bouteilles.

Evening at Shiraishi Mine
Fait de beaux rêves.

Le moteur démarre et la Mine de Shiraishi me manque déjà. Il faut absolument que l’on revienne pour prendre des photos une nouvelle fois, mais différemment. Peut-être de nuit, ou encore… sous la neige.

  • M0shi

    Vous trouvez toujours des endroits incroyables !
    Comme d’hab. intéressant et inédit, merci pour ce genre d’articles et continuez comme ça 😉

    • Merci pour ton commentaire 🙂 On va pas s’arrêter là, c’est sûr, il y a bien trop à faire au Japon ^^

  • Superbe!! En particulier la salle blanche avec l’éclairage il y a moyen de faire des shoots de folie!! La prochaine fois, je viens avec vous!! 🙂

    • Tu es le bienvenu Ronan ! J’aurais du mettre plus de photos de ces salles toutes blanches alors… tu voudrais y faire quoi comme genre de photos ?

      • Je n’ai pas de genre en particulier, des photos de la part d’un curieux sans doute ^^ Je suis de passage au Japon en Juillet donc si jamais l’envie vous dit on peut se faire un petit périple dans un endroit sympathique ^^ Et pendant que j’y pense, une amie japonaise m’a filé un lien d’un site qui pourrait peut être t’intéresser et te/vous donner quelques idées : http://www.michaeljohngrist.com/ruins-gallery/

        • Bien-sûr, contactes-moi quand tu es ici, et on verra ce qu’on a au programme 🙂 Sinon je connais très bien le site de John Grist, c’est le premier étranger à raconter ses trips haikyo un peu partout. Par contre il ne visite plus rien, j’ai déjà fait tout ce qu’il a fait je crois. Je ne met pas toutes mes visites sur Totoro Times, par contre j’essai de toutes les mettre sur http://www.haikyo.org. C’est mon autre site, mais pas en français (anglais et japonais). J’ai plein de trucs à poster d’ailleurs encore ^^

          • J’arrive le 9 juillet au soir à Tokyo et repart le 29, en début de “périple” je vais voir David de lejapon.fr, Angelo de horizonsdujapon et Yann de loeildutako, ensuite mon voyage se fera aux grès de mes humeurs et envies. J’ai un JR Pass pour 14 jours. Je ne sais pas à vrai dire où vous êtes auquel cas il faudra que je cale une date. Merci en tout cas 🙂

          • Ha, c’est marrant, j’ai David qui arrive chez moi dans 15 minutes justement :p Donc tu te fais tous les safaris en gros ? Bonne idée, c’est très sympa, même si j’ai jamais fait 🙂

          • Exact!! Je vais me faire l’intégral safari, ayant déjà testé le tokyo deux ans auparavant on va essayer de diversifier un peu. On risque de bien s’amuser ^^ Je vais tout faire pour que ça soit trois semaines full découverte, et je serais 3 jours sur Hong Kong juste avant le Japon, ça va être une autre sorte de marathon 🙂

          • C’est super ! Dis-moi quand tu es là, et selon le jour peut-être que je me joindrai à vous avec David, qui sait 🙂

          • Alors en toute vraisemblance ça se ferait le 10 juillet , sud de Tokyo et Yokohama à vélo!! Ca me ferait grand plaisir de te rencontrer en tout cas 🙂

          • Okay on essaierai de se faire un repas le soir alors plutôt, vu que je travaille la journée ! Pauvre de moi ! David il fout rien, quelle chance quand-même… (oups, il va me fâcher)

          • Salut Jordy!! Je te confirme bien mon Tokyo Safari le 10 Juillet avec David ; si tu es dispo, il faudra peut être le prévenir. En espérant te rencontrer bientôt!! Matane –

  • Géniales ces nouvelles photos. Elles traduisent bien l’impression de calme et de zen que tu décris. Très sympa aussi le portrait de Jing au milieu du site.

    • C’est super car l’idée de cet article c’était de donner l’impression que c’est genre la petite balade dominicaine dans la montagne d’à côté. Ravi que ça te plaise en tout cas ! Le prochain, ça sera beaucoup plus glauque par contre…

  • Géniales ces nouvelles photos. Elles traduisent bien l’impression de calme et de zen que tu décris. Très sympa aussi le portrait de Jing au milieu du site.

  • ArmandTchou

    Ah ben c’est chouette aussi comme article, avec toujours des photos d’une qualité surprenante.
    Les “étagères” me plaisent bien, c’est marrant comme bâtiment, je ne connaissais pas du tout. Et il y a même un petit réseau ferroviaire, visiblement!
    Jolie balade, merci de l’avoir partagée.

    • Bien-sûr, il y a besoin de rails pour les petits wagons qui vont chercher le calcaire dans la mine et qui le rapportent pour le faire sécher dans ces grandes maisons de bois ^^ Ça devait être incroyable de voir toute la mine en action…

      • ArmandTchou

        Effectivement, c’est difficile à imaginer, mais c’est vrai pour toutes les photos que tu ramènes. Se dire qu’un jour ça fonctionnait, que ça “vivait”, c’est un beau travail pour notre imagination!
        D’ailleurs c’est vraiment surprenant toutes ces installations industrielles oubliées, perdues. On n’a pas trop trop ça par chez nous, finalement.

        • Pardon ? 🙂 La réaction en retard :p En fait on a plein d’installations industrielles abandonnées vers chez nous, surtout en Belgique ! Par contre il ne reste pas de mines en France, du moins je ne crois pas… et bien-sûr, ce que l’on a en Europe est très différent de Shirashi.

          • ArmandTchou

            Oui c’est vrai qu’on a pas mal de friches industrielles en France aussi, mais moins “perdues dans la campagne”, c’est surtout ça qui change en fait, j’ai l’impression.
            Quant aux mines en fonctionnement, effectivement je ne pense pas qu’il en reste, mais des anciennes traînent encore un peu partout: dans le Nord sans doute, vers La Mure en Isère, autour d’Alès, etc. Je ne sais pas ce qu’il en reste…

  • Anis

    Je visite ce site pour la première fois et je trouve ce que vous faites très intéressant ! J’adore vos photos 🙂 Bonne continuation ! ça nous montre qu’au japon , il n-y’a pas que les villes à voir 😀

    • Merci ! En effet, c’est particulier et ça montre un autre côté du Japon, j’espère en faire ressortir un peu l’ambiance de certains dessins animés… et oui, le Japon c’est beaucoup plus que juste les principales villes, c’est la montagne et la forêt partout !

Facebook

Qui suis-je

azalea, drone, flower, japan, japanese, kyushu, natural, nature, saga, spring

Je suis Jordy Meow, un photographe français qui vit au Japon depuis près de 10 ans. J'aime découvrir des lieux authentiques, étranges, méconnus mais merveilleux. Je suis auteur de plusieurs livres et je prépare des guides sur le Japon en dehors des sentiers battus. Si vous souhaitez m'aider un peu pour que ce site évolue plus vite, rendez-vous sur mon Patreon et... suivez-moi :)

Newsletter