bridge, gunma, japan, japanese, kanto, natural, nature
The Mysterious Bridge

Le Col de Usui et son Meganebashi

Le contraste entre le rouge brique et le vert est une balance parfaite, calme et romantique à la fois. J’ai l’impression qu’une petite fille de la campagne pourrait apparaître sur le pont à n’importe quel moment, chevauchant un vieux vélo d’une autre époque…

Le Pont No. 3 du Col d’Usui – connu aussi sous le nom de Meganebashi (めがね橋) – est d’une beauté éblouissante… mais comme vous le verrez dans les photos ci-dessous, je n’en rajouterai pas plus. C’est le plus grand pont de briques du Japon, et donc bien-sûr les Japonais essayent de le faire lister en tant que patrimoine mondial. Je ne sais pas si le Japon détient le record en terme de nombre de soumissions auprès de l’UNESCO, mais c’est probablement le pays le plus appliqué à le faire 🙂 (notez que l’île d’Hashima est également sur la liste).

Power Substation Haikyo

Mais pour espérer être un patrimoine mondial, quelle intéressante histoire peut t-il bien avoir ce pont ? Eh bien en fait j’ai eu de bonnes surprises en faisant mes recherches. Il fut construit par deux personnages très importants dans l’histoire des ponts nippons : Charles Assheton Whately Pownall (un brit’ embauché par Japan Railways dans les années 1880 en tant qu’ingénieur en chef) et Seiichi Furukawa (古川晴一), un Japonais qui fut aussi l’architecte du pont Amarube.

Magnifique photo par R. Maruki.

Voilà à quoi ressemble le Meganebashi.

Arch Bridge

En 1891, la voie ferrée entre les préfectures de Gunma et de Niigata fut construite, et la seule partie manquante se trouvait au Col de Usui. Comme nous le savons bien, les Japonais sont très sérieux avec les deadlines et ce pont se devait d’être vite terminé. Et bien-sûr, en 1893, il était prêt. Regardez ce pont maintenant : c’est une gigantesque pile de 2 millions de briques montées les unes sur les autres dans un rush total ! Je ne suis pas sûr de vouloir vraiment rouler avec un bon vieux train à vapeur là-dessus…

Stairs

Nous savons nos chers Japonais très sérieux avec les deadlines, mais d’autant plus sérieux avec la qualité (bien que récemment avec tous les problèmes chez Nikon et Canon on peut se poser des questions). Donc une année après l’ouverture, en 1894, le pont fut critiqué pour ne pas être assez solide et alors un grand travail de consolidation pour éviter qu’il ne s’effondre un jour. Le pont fut ensuite utilisé jusqu’en 1963, quand les trains électriques vinrent remplacer les bon vieux trains à vapeur.

Walking on the Usui Pass

J’ai toujours adoré les ponts Japonais de toutes sortes : nous avons ces ponts de briques insolites, les habituels ponts de bois dans les temples, ou encore les incroyables ponts suspendus (conduire sur ceux-ci sans arrêt à Shikoku était une expérience inoubliable). Mais mes favoris restent ces plus ou moins petits ponts rouge en fer que l’on trouve toujours cachés dans la montagne profonde, et sur lesquels on passe souvent en voiture sur la route vers des endroits abandonnés…

The U Road

Le contraste entre le rouge brique et le vert est une balance parfaite, calme et romantique à la fois. J’ai l’impression qu’une petite fille de la campagne pourrait apparaître sur le pont à n’importe quel moment, chevauchant un vieux vélo d’une autre époque…

Arch Bridge

Curieusement, nous avons ensuite trouvé un pont de fer rouge à côté du col d’Usui ! Il ne se balançait pas entre deux grosses montagnes celui-ci, mais le lac et son désign particulier lui assure une touche unique. Nous avons pris le temps de jouer avec nos appareils photos. Ci-dessous, des photos prises avec le D800 avec deux lentilles différentes : l’une est prise avec une lentille Mamiya 35mm, et l’autre à 35mm également mais avec la Nikon 24-70. Laquelle préférez-vous ? 😉

The Gunma Red Bridge

Gunma Red Bridge

Autre chose que vous trouverez dans la campagne nippone, ce sont les ravissants arrêts de bus. Comme ceux-là où on peut s’attendre à une visite de Totoro à l’improviste. L’article donne l’impression de se finir gentiment et calmement…

Totoro Bus Stop.

Mais pour vous provoquer rien qu’un petit peu, voici un petit haikyo abandonné simplement sur le bord de la route. Et voilà, la journée se termine maintenant parfaitement 🙂

Abandoned Haikyo Gunma

PS: Cet article est le tout premier sur ce blog à être compatible (comprendre “beau”) avec les écrans Retina (MacBook Pro, iPad…). 

💕

Retrouvez mes produits exclusifs ci-dessous ! Rendez-vous sur mon Instagram pour plus de photos et des vidéos. Merci à vous !

commentaires

  • Magnifique, par contre petite question comment avez vous fait pour rendre l’eau “laiteuse” avec un soleil pareil sans rendre la photo trop blanche ?

  • Superbe !
    Je ne saurais pas vraiment quelle photo choisir, même si la première a vraiment éveillée mon attention avec cette histoire des deux filtres 🙂
    Ce site est vraiment sympa, je l’ai connu grâce au blog Nani Nani et j’en suis très heureux !
    Moi-même j’aimerais beaucoup découvrir et partager mes découvertes au travers de quelques photos, le Japon ayant une grande place dans mon coeur mais mon budget se faisant mince, je ne sais pas vraiment quoi faire… Même si je tiens à faire quelque chose de cet amour qui, à mon sens, est aussi singulier que prometteur !
    Donc merci de me faire évader via ces quelques articles et photos, bonne continuation. 🙂

    • Ah merci à Sophie (Nani Nani) de me faire connaître auprès de tant de gens sympa qui laissent des commentaires et tout et tout 🙂 Je lui ferai un bisou dans la soirée vu qu’on va se faire un petit ramen 🙂

      Il faut avoir quelques sous avant de venir au Japon. C’est un peu comme venir ici avec un visa vacances-travail, sans aucune tune, et se dire qu’on va trouver un petit boulot et pouvoir visiter un peu : impossible ! Sauf si on est capable de se trouver une femme Japonaise riche et belle (allez, all in!) et de se marier dans la foulée (apparemment ça se fait). Un peu de préparation et d’attente pour en profiter un maximum, c’est mon conseil. Mais si tu parles Japonais correctement alors tu as des chances d’arriver à faire quelque-chose… et qui ne tente rien n’a rien alors… gambatte kudasai ^^

  • Superbe, comme d’habitude 🙂
    J’adore l’arrêt de bus…On s’imagine effectivement bien voir apparaître un chat à large sourire au milieu de la nuit!
    Pour le pont rouge de Gunma, je préfère la 1ère photo. Mais le fait que le pont se trouve sur un P.I. joue beaucoup, je pense 🙂
    Par contre, pour les attentifs (c’est fait exprès, j’en suis sûr :p) :
    “Et bien-sûr, en 1883, il était prêt”…Tu voulais bien dire 1893? Sinon, j’ai rien compris 😉

    • Merci beaucoup Nico ! Il semble que la première photo soit la favorite en effet ! Bon j’ai plus qu’à supprimer la seconde :p Sinon tu as ouvert l’oeil et le bon, une erreur s’est glissée dans l’article, et n’était pas un test malheureusement ! 🙂

  • Ah, les chemins de fer! Ils nous ont laissé de très belles réalisations dans le domaine des ouvrages d’art. Nous avons des ponts magnifiques en France également, et notre architecte important également. Je pense à Paul Séjourné, surnommé l’Eiffel des Ponts de Pierre, et on comprend vite pourquoi lorsqu’on a vu ce qu’il a imaginé. Je n’avais par contre jamais vu de pont en briques. Surprenant pour du ferroviaire.
    Les photos sont évidemment très jolies, avec également une préférence pour la première photo du pont rouge, vraiment superbe. Difficile de juger la qualité des lentilles avec des fichiers de moindre taille et des cadrages différents! L’arrêt de bus est vraiment charmant.
    Merci!

    • Je savais que tu allais apprécier cet article ! J’espère que l’on te trouvera d’autres choses sur le même sujet. J’aime les trains, mais peut-être pas de la même façon… plutôt l’ambiance (de nuit et en Asie), les beaux trajets (forêt, campagne), la sensation de force tranquille (shinkansen)… pour moi ensuite, ce pont c’est plutôt une belle image. Que ça soit pour des rails, un aqueduc, ou une piste de décollage pour le nekobasu, même combat ! 🙂

      Normalement on ne ferait pas de ponts en briques pour du ferroviaire ? Pas assez solide ?

      • Ah ben oui, c’était obligé qu’il me plaise, cet article! Même si d’une façon générale j’aime bien l’ensemble de ce qui est posté par ici 🙂
        Concernant le pont, je comprends tout à fait ton sentiment. Mais comme j’aime beaucoup les chemins de fer, évidemment, j’ai toujours un petit faible pour ceux qui aident mon moyen de transport favori à exister. 🙂 Cela-dit, je pense qu’un pont conçu pour le décollage du chat-bus (je comprends rien au japonais, mes excuses :S) serait également dans le top du classement!
        J’aime le train pour beaucoup des mêmes raisons que toi, je ne suis pas un féru pur et dur du matériel roulant. J’aime l’univers du train, l’infrastructure et la géographie qui tourne autour, l’ambiance des voyages, la complexité de l’exploitation ferroviaire, les belles locomotives. J’aime le train parce que c’est quelque-chose que je trouve fantastique, et utile au gens, ou en tout cas j’aime à le penser. Quand des gens se retrouvent sur un quai, sourire aux lèvres, sautant de joie parfois, c’est aussi sympathique que de voir passer une locomotive à vapeur! Je ne suis pas tout à fait comme ces passionnés qui n’aiment le train que de l’extérieur, d’ailleurs l’une de mes lubies est d’aller parcourir un maximum du réseau en France 😛 Certains trajets sont tellement agréables, et certaines lignes tellement ancrées dans leur paysage qu’il en ressort une ambiance phénoménale. D’ailleurs, qu’y a t’il de différent dans l’ambiance que tu choisis, spécifiquement de nuit et de plus en Asie?
        Ben disons que je ne crois pas avoir vu souvent de ponts en briques sur le réseau ferré, mais comme je suis très loin d’être un spécialiste des ouvrages d’art, je ne voudrais pas trop m’avancer sur les raisons de cette “absence”. On voit des briques sur le réseau, mais plutôt pour des ponts routiers enjambant la voie. Et les tabliers comportant des voutains en brique de ce type (routier donc) que j’ai vu ont une mauvaise réputation, ces dernières ayant une fâcheuse tendance à tomber sur la voie. On voit beaucoup de ponts ferroviaires en maçonnerie, métalliques ou en béton mais en vraie brique, j’aurais vraiment tendance à dire que c’est rare. D’ailleurs j’imagine que si celui que vous présentez a été conforté, c’est qu’il y avait une bonne raison ^^ Cela-dit je peux me tromper! Maintenant il va falloir que j’arrête de parler de ferroviaire sinon je vais en avoir pour des heures et des heures… 🙂

        • Que je suis méchant, j’avais zappé ton commentaire car il était long :p Une nouvelle preuve de ma flemmardise.

          Je comprends de quoi tu parles, l’univers des trains est assez fascinant, pas vraiment le niveau mécanique mais la dimension voyage. Quand je pense train, j’imagine les beaux paysages français entre Paris et Bordeaux (:p), l’Orient Express, le trans-sibérien, Harry Potter, Chihiro, le luxe de se payer un Shinkansen de Tokyo à Kyushu, le rythme régulier des roues sur les rails (ronfffllll”’), et encore plein d’autres images que j’ai…

          Par contre quand je disais “de nuit et en Asie”, je songeais à tous mes voyages en train que j’ai fait en Chine ou encore en Thailande. Tout le monde fait sa popotte dans le train, les gens tchatchent, jouent au carte, c’est plein de vie, il y a un petit côté à l’arrache “fait le toi-même” que j’aime bien. Et bien-sûr, la destination est souvent un mystère, et je sais que plein de surprises vont m’attendre le lendemain matin…

          • Ah ah, pas de soucis, je suis un gros flemmard aussi donc tout va bien 🙂
            Merci pour les précisions en tout cas. Effectivement, vu comme ça, je comprends mieux la dimension “en Asie” de ta vision du train de nuit! J’avais beaucoup aimé mon voyage en train entre Guilin et Guangzhou également. J’avais regardé ton blog pour tes différents voyages en Asie, cet aspect spontané/imprévu/découverte m’avait terriblement donné envie d’y retourner et de vivre un peu la même chose que toi, même si ça a l’air de dater un peu ^^ En France, les trains de nuit n’ont plus trop la côte, mais ils sont toujours très demandés et c’est toujours assez rigolo de les prendre: les voyageurs sont très différents de ceux qu’on croise le jour.
            Ça fait plaisir de voir que le train est toujours associé à cette idée de voyage et à toutes celles que tu décris, en tout cas. On lui tape souvent dessus en France, mais il reste un moyen de transport que les gens apprécient, je crois.
            Et il n’y a pas qu’entre Paris et Bordeaux qu’il y a de jolis paysages (:p aussi).

            🙂

Qui est Jordy Meow ?

Je suis Jordy Meow. Photographe le jour, développeur la nuit. Parfois le contraire.

Je vis au Japon et j’explore les lieux insolites, abandonnés, mais aussi les beaux paysages et petits villages.

Newsletter

Recevez un e-mail par mois (maxi) avec mes derniers articles et livres. C'est le seul moyen de m'aider. Merci de tout cœur ! 💕