Le Col de Usui et son Meganebashi

Le Col de Usui et son Meganebashi

Le Pont No. 3 du Col d’Usui – connu aussi sous le nom de Meganebashi (めがね橋) – est d’une beauté éblouissante… mais comme vous le verrez dans les photos ci-dessous, je n’en rajouterai pas plus. C’est le plus grand pont de briques du Japon, et donc bien-sûr les Japonais essayent de le faire lister en tant que patrimoine mondial. Je ne sais pas si le Japon détient le record en terme de nombre de soumissions auprès de l’UNESCO, mais c’est probablement le pays le plus appliqué à le faire 🙂 (notez que l’île d’Hashima est également sur la liste).

Power Substation Haikyo

Mais pour espérer être un patrimoine mondial, quelle intéressante histoire peut t-il bien avoir ce pont ? Eh bien en fait j’ai eu de bonnes surprises en faisant mes recherches. Il fut construit par deux personnages très importants dans l’histoire des ponts nippons : Charles Assheton Whately Pownall (un brit’ embauché par Japan Railways dans les années 1880 en tant qu’ingénieur en chef) et Seiichi Furukawa (古川晴一), un Japonais qui fut aussi l’architecte du pont Amarube.

Magnifique photo par R. Maruki.

Voilà à quoi ressemble le Meganebashi.

Arch Bridge

En 1891, la voie ferrée entre les préfectures de Gunma et de Niigata fut construite, et la seule partie manquante se trouvait au Col de Usui. Comme nous le savons bien, les Japonais sont très sérieux avec les deadlines et ce pont se devait d’être vite terminé. Et bien-sûr, en 1893, il était prêt. Regardez ce pont maintenant : c’est une gigantesque pile de 2 millions de briques montées les unes sur les autres dans un rush total ! Je ne suis pas sûr de vouloir vraiment rouler avec un bon vieux train à vapeur là-dessus…

Stairs

Nous savons nos chers Japonais très sérieux avec les deadlines, mais d’autant plus sérieux avec la qualité (bien que récemment avec tous les problèmes chez Nikon et Canon on peut se poser des questions). Donc une année après l’ouverture, en 1894, le pont fut critiqué pour ne pas être assez solide et alors un grand travail de consolidation pour éviter qu’il ne s’effondre un jour. Le pont fut ensuite utilisé jusqu’en 1963, quand les trains électriques vinrent remplacer les bon vieux trains à vapeur.

Walking on the Usui Pass

J’ai toujours adoré les ponts Japonais de toutes sortes : nous avons ces ponts de briques insolites, les habituels ponts de bois dans les temples, ou encore les incroyables ponts suspendus (conduire sur ceux-ci sans arrêt à Shikoku était une expérience inoubliable). Mais mes favoris restent ces plus ou moins petits ponts rouge en fer que l’on trouve toujours cachés dans la montagne profonde, et sur lesquels on passe souvent en voiture sur la route vers des endroits abandonnés…

The U Road

Le contraste entre le rouge brique et le vert est une balance parfaite, calme et romantique à la fois. J’ai l’impression qu’une petite fille de la campagne pourrait apparaître sur le pont à n’importe quel moment, chevauchant un vieux vélo d’une autre époque…

Arch Bridge

Curieusement, nous avons ensuite trouvé un pont de fer rouge à côté du col d’Usui ! Il ne se balançait pas entre deux grosses montagnes celui-ci, mais le lac et son désign particulier lui assure une touche unique. Nous avons pris le temps de jouer avec nos appareils photos. Ci-dessous, des photos prises avec le D800 avec deux lentilles différentes : l’une est prise avec une lentille Mamiya 35mm, et l’autre à 35mm également mais avec la Nikon 24-70. Laquelle préférez-vous ? 😉

The Gunma Red Bridge

Gunma Red Bridge

Autre chose que vous trouverez dans la campagne nippone, ce sont les ravissants arrêts de bus. Comme ceux-là où on peut s’attendre à une visite de Totoro à l’improviste. L’article donne l’impression de se finir gentiment et calmement…

Totoro Bus Stop.

Mais pour vous provoquer rien qu’un petit peu, voici un petit haikyo abandonné simplement sur le bord de la route. Et voilà, la journée se termine maintenant parfaitement 🙂

Abandoned Haikyo Gunma

PS: Cet article est le tout premier sur ce blog à être compatible (comprendre “beau”) avec les écrans Retina (MacBook Pro, iPad…). 

Qui suis-je

Je suis Jordy Meow, bienvenue sur mon blog Japon alternatif. Depuis 10 ans que j’y vis, j’y explore des lieux insolites, méconnus, abandonnés, et une multitude de jolis petits coins pommés. Ici, vous voyagerez dans un autre Japon, entre transportations et perplexités. N’hésitez pas à me soutenir via mon Tipeee. Merci 💜

Newsletter