Shishijima
Shishijima

Shishijima : L’île de la Chèvre (ou Aux 19 Habitants)

Il est tôt. Je rends visite à mon hôte : vous n’auriez pas une île à me recommander dans le coin pour ma balade matinale ? Bien-sûr, me dit-il. Rejoins donc mon pote sur son bateau en bas. Il t’emmènera chez lui ! Sur l’île de la chèvre ! Ça marche, miaulai-je alors aussitôt, les moustaches frémissantes d’excitation.

Je me suis installé deux semaines à Mitoyo dans un MeowBNB, plus précisément sur la péninsule de Shonai. Le coin est délicieux dans son intégralité, mais aujourd’hui je vous emmène sur une île très peu visitée ! À 15 minutes en bateau de Shonai, nous voici arrivés Shishijima (志々島)

Shishijima
Shishijima

L’île, comme beaucoup d’autres dans la mer intérieure de Seto, est toute petite. Sa circonférence est d’à peine 3,8 km. À son apogée, l’île comptait plus de 1 000 habitants. Cependant, le dépeuplement a progressé et l’île ne compte plus que 19 habitants (en 2020). Il n’y a pas de voitures, de magasins de proximité ou de restaurants, et l’île a le doux parfum de la période Showa.

Shishijima
Shishijima

Une Richesse de Poscailles et de Soucis

La mer voisine offrant de bonnes zones de pêche, l’industrie de la pêche a été florissante de la période Edo à Taisho (1912-1926), et la région était autrefois appelée “l’île d’or” pour son trésor de dorades et de maquereaux espagnols. Après la Seconde Guerre mondiale, l’accent a été mis sur la culture de fleurs telles que le souci (calendula) et le pyrèthre. Il s’y trouvait plus de 100 floriculteurs à l’époque.

Shishijima
Shishijima

Aujourd’hui, cependant, en raison du dépeuplement et du vieillissement de la population, il n’y a plus de fermes florales sur l’île, et de nombreux champs de fleurs ont disparu. Il reste cependant le Jardin des Fleurs dans le Ciel (天空の花畑), créé par une grand-mère qui vit sur l’île avec son fils et sa belle-fille. La floraison de ces fleurs étant sur la fin lors de ma visite, je préfère me caler quelques sanctuaires abandonnés.

Shishijima
Shishijima

Le Camphrier Géant

L’attraction principale de l’île, c’est le camphrier géant appelé Okusu (志々島の大くす). Suivez le chat-guide ! L’île n’étant pas très touristique, alors il faut d’abord se perdre… afin de trouver ! 🧐

Shishijima
Shishijima

Après avoir grimpé une montée très pentue et marché dans une forêt foisonnante d’insectes pernicieux, j’arrive enfin dans une clairière. Au centre se dresse un arbre extraordinaire, sur lequel le soleil fait virevolter la lumière dans tous les sens. C’est le camphrier Okusu.

Shishijima
Shishijima

Cet arbre est considéré comme une véritable divinité par les habitants de l’île. Il aurait plus de 1,200 ans et continue toujours de grandir ! C’est le plus grand de la préfecture de Kagawa, mais il veut sûrement encore battre quelques records. Un petit sanctuaire shintoïste se trouve à ses pieds.

Des Villages Abandonnés

Je continue l’aventure jusqu’en haut de l’île. Les arbres cachent la vue, et les insectes me griffent, me mordent et me déchirent. Pfiou, c’est quoi votre problème ? Vous ne pouvez pas vous attaquer aux tanuki plutôt !? Pour éviter de finir en paté pour chien, je choisis de redescendre fissa, par un vieux chemin qui n’a plus l’air emprunté du tout. Moins d’insectes… mais c’est maintenant les serpents qui s’agitent et dansent devant moi ! Je les préfère aux insectes, pour l’instant.

Shishijima
Shishijima
Shishijima
Shishijima
Shishijima
Shishijima

J’aimerais en savoir plus sur ces villages désolés, mais leurs histoires semblent se cacher dans leurs vieilles armoires et greniers. Je n’ai malheureusement pas le temps de fouiller, car du travail m’attends au MeowBNB. Dans moins de deux heures, je dois être rentré. Vous êtes déçus, et moi aussi, c’est comme ça ! 😘

Les Tombes Ume-Baka

Sur le chemin qui fait le tour de l’île, je tombe sur des tombes (!) étranges. Dans le village, il y en avait aussi (je vous les mets en vrac ci-dessous), et il y avait tellement de chats autours que ça ressemblait plus à un village de félins qu’un cimetière ! Ces tombes sont en fait précieuses et dévoilent une pratique ancestrale. Autrefois, à l’ouest du Japon, il y avait la coutume ryobo qui consistait à avoir deux tombes côte à côte. L’une pour enterrer le défunt et l’autre pour son âme. La seconde avait un toit en roseau, pour éviter la chaleur.

Vous avez trouvé les minous sur les photos au-dessus ? Les tombes funéraires de Shishijima, au-delà de perdurer cette tradition, sont uniques : elles sont bordées de huttes colorées appelées tamaya. Les derniers habitants de l’île prennent soin de ces tombes et de cette tradition et espérons que ça continue encore longtemps.

La Chèvre de Mr. Tanaka

La mascotte de l’île, c’est la chèvre ! Actuellement, il y a quatre chèvres, et par ordre d’âge, ce sont Momo, Nana, Sakura, et Koro. Lorsqu’elles ne sont pas dans leur hutte, vous pouvez les trouver en train de manger de l’herbe dans les champs voisins.

Shishijima
Shishijima

Les habitants me font tout un fromage de toi, mais…
tu ne pourrais pas m’en faire un, toi, plutôt ? 😛

Je crois que tous les habitants que j’ai croisés me l’ont dit. “Meow-san, tu as visité nos chèvres-chan ? Elles sont fantastiques ! Elles font caca des Ferrero ! Elles dansent la carioca !”.

Ah, les animaux au Japon… C’est soi – et souvent ! – une véritable boucherie, soit… des histoires d’amour. Tout le monde se fiche bien de ce qu’ils veulent de toute façon. Même si c’est très probablement et simplement un juste milieu dans lequel l’humain arrêterait d’absolument tout vouloir contrôler ! 😝

On se calme, on prend un thé !

L’île compte quand-même un café tenu par un couple tombé amoureux de la magie d’Okusu (souvenez-vous, c’est l’arbre géant). Ce café se trouve dans une ancienne maison traditionnelle avec une ambiance rétro des années 50. Ils m’ont tout offert, alors j’imagine que c’est plutôt un centre d’hospitalité et de commérages. Je suis bien, là 😌 Je rencontre ici un jeune couple qui vient de s’installer sur l’île. Ils me racontent qu’ils font pousser des légumes bio, pour ensuite proposer un service de traiteur à base de plats italiens, 100% bio bien-sûr !

Shishijima
Shishijima

Le mec qui m’a emmené est venu commérer avec nous et je sens que le temps pourrait bientôt se faire oublier. Alors je me lève, visite un dernier sanctuaire et me prépare à rejoindre la terre ferme… si la terre ferme existe au Japon ! 🤯

Shishijima
Shishijima

Il commence à y en avoir pas mal d’îles sur ce site. Entre l’île fantôme de Gunkanjima, l’île quasi inaccessible d’Aogashima, l’île des chevaux en liberté de Nishinoshima, l’île de Niijima avec les plus belles plages du Japon ou encore l’île la plus au nord du Japon, Rebun et d’autres ! N’y aurait-il pas de quoi faire un livre ? Bien-sûr, mais donnez-moi le temps d’en faire plus ! Il y a une île de base qui manque vraiment à ce site et c’est Yakushima, mais si vous voulez vraiment vous marrer, c’est sur mon très vieux blog : une histoire affreuse sur Yakushima. J’y retournerai bientôt ! En attendant, parlez-moi de vos îles préférées au Japon ! Je veux tout savoir ! 🏝

Qui est Jordy Meow ?

Je suis Jordy Meow. Photographe le jour, développeur la nuit. Parfois le contraire.

Je vis au Japon et j’explore les lieux insolites, abandonnés, mais aussi les beaux paysages et petits villages.

Liste de diffusion

Recevez un e-mail par mois (maxi) avec mes derniers articles et livres. C'est le seul moyen de m'aider. Merci de tout cœur ! 💕