abandoned, haikyo, house, japan, japanese, kanto, ruin, urban exploration, urbex
The Royal House Haikyo

Une Maison Abandonnée au Japon : The Royal House

Une maison au milieu d’un bois n’est pas sans rappeler les aventures d’Hansel et Gretel. Celle-ci n’est malheureusement pas de pain d’épices, mais toutefois on y découvrira peut-être une vieille sorcière et ses histoires abracadabrantes ?

Une maison au milieu d’un bois n’est pas sans rappeler les aventures d’Hansel et Gretel. Celle-ci n’est malheureusement pas de pain d’épices, mais toutefois on y découvrira peut-être une vieille sorcière et ses histoires abracadabrantes ? Voici donc The Royal House, connue en Japonais sous le nom de Karei Naru Ichizoku (華麗なる一族 – Une Famille Grandiose).

Royal House - In the wood

La location de cette maison est gardée très secrète, afin de protéger les artifacts qu’elle contient. Le garage s’est déjà écroulé, et la cuisine est en piteux état. Seul l’étage semble être encore un peu épargné, mais il s’écroulera probablement aussi à cause du manque de soutient du rez-de-chaussée. Elle fut à priori construite en 1948, et à vue d’oeil, semble être abandonnée depuis au moins une bonne dizaine d’années.

abandoned, haikyo, house, japan, japanese, kanto, ruin, urban exploration, urbex

Plusieurs arbres sont tombés sur la maison, détruisant les fenêtres et une partie de la toiture. Depuis, l’humidité s’est infiltrée partout : le bois – qui constitue le principal de la structure – est devenu très spongieux, et le plâtre sur les mûrs à l’extérieur est couvert de moisissures. Mais sous cette décrépitude, cette maison a un passé riche en histoires. La découvrir est comme ouvrir un livre d’Histoire dont les feuilles se désagrègent et d’autres manquent… Envie d’en savoir plus ? Partons à sa découverte ! Une entrée, du côté de ce qui devait-être le jardin. C’est ici que l’aventure commence.

Royal House - Entrance

Un accueil plutôt traditionnel pour un haikyo : une poupée en kimono. Le rez-de-chaussée se compose d’une grande salle à manger, et derrière, d’une petite cuisine.

abandoned, haikyo, house, ruin, urban exploration, urbex

Rien que la salle à manger est une découverte incroyable. 

abandoned, haikyo, house, ruin, urban exploration, urbex

Deux vieilles télévisions, un tas de petits objets, un panda énorme au crâne défoncé…

abandoned, haikyo, house, ruin, urban exploration, urbex

La cuisine est dans état encore plus précaire que le reste. J’ai tenté d’avancer un peu mais je me suis enfoncé brutalement de 50 cm. Dommage, j’aurais bien voulu aller jeter un oeil dans le réfrigérateur. Il y aurait eu peut-être des aliment, des dates de péremptions, des signes d’une vie passée ?

abandoned, haikyo, house, ruin, urban exploration, urbex

Dans la cuisine, se trouve une 3ème télévision. C’est la première de la gamme Trinitron de chez Sony (KV-1310) ! Un modèle qui date de 1968. Pour info, elle n’est pas collée au plafond, c’est la photo qui est retournée 🙂

abandoned, haikyo, house, ruin, urban exploration, urbex

On monte les escaliers. L’étage est heureusement bien plus stable et on peut s’y déplacer sans problème. Et deux chambres s’y trouvent, riches en trésors… et à l’entrée de la première, une photo d’une vieille Japonaise. Un peu plus loin, une autre porte. Sûrement la salle de bain (il en faut bien une !).

abandoned, haikyo, house, ruin, urban exploration, urbex

Plus loin, sur le sol, la photo d’un vieil étranger, le cigare aux bout des doigts et une verre de vin et de bière en face de lui. Vivait-il ici aussi ? Donnons lui un nom : le “Gaijin” (étranger en Japonais).

abandoned, haikyo, house, ruin, urban exploration, urbex

La première pièce ressemble à un bureau. Difficile d’y voir clair : la forêt autour de la maison est tellement dense que, malgré les 3 grandes fenêtres, la pièce est très sombre. De la literie est empilée un peu partout. Comme si on avait voulu tout ranger, tout préparer…

abandoned, haikyo, house, ruin, urban exploration, urbex

La maison n’a clairement pas été abandonné du jour au lendemain. Ici, une boîte étrange se trouve à droite du bureau, avec un message attaché…

abandoned, haikyo, house, ruin, urban exploration, urbex

Peut-on utiliser le terme “kitch” pour une vieille maison abandonnée ?

abandoned, haikyo, house, ruin, urban exploration, urbex
abandoned, haikyo, house, ruin, urban exploration, urbex

Cette boîte fut apparemment la maison d’un oiseau répondant au nom de “Po-Po-Chan”. Il est écrit que l’animal est décédé en 1979. La boîte est entourée d’un papier cadeau provenant de l’Okura Hotel, un hôtel très réputé situé au centre de Tokyo.

Royal House - Po-Po-Chan box

Nous n’avons pas beaucoup de temps, et la maison est trop riche en objets, lettres, pacotilles, souvenirs… difficile d’y trouver un vecteur directeur.

abandoned, haikyo, house, ruin, urban exploration, urbex

Des tiroirs riches en souvenirs, des cartes postales, des lettres, des relevés, des photos, on y trouve de tout…

abandoned, haikyo, japan, japanese, ruin, urban exploration, urbex

Mais en fouillant, on finit par trouver cette photo, particulièrement frappante. Le Gaijin en compagnie de la Reine d’Angleterre ! Forcément, après ça, il est difficile de ne pas se poser de questions.

abandoned, haikyo, house, ruin, urban exploration, urbex

On sort de la chambre pour se diriger vers l’autre. Contre la porte des supposés toilettes se trouve une vieil radio / phonographe. C’est une Admiral 6S12 et elle date de 1951.

abandoned, haikyo, house, ruin, urban exploration, urbex

La seconde pièce ressemble plus à une chambre à coucher Japonaise traditionnelle, avec des tatamis sur le sol. Là encore, plein objets s’y trouvent. À la différence que ceux-ci ont l’air encore plus anciens.

abandoned, haikyo, house, ruin, urban exploration, urbex

Une 4ème télévision se trouve ici ! Impossible de trouver des informations sur celle-ci. C’est une Colombia De Luxe “Black Daylight”. Mais sûrement pas le bas de gamme. Cette famille vivait dans le luxe !

abandoned, haikyo, japan, japanese, ruin, urban exploration, urbex

Au dessus de la TV se trouve une autre poupée en bien meilleur état que celle étalée au sol de l’entrée.

abandoned, haikyo, house, ruin, urban exploration, urbex

Et sur le sol, la peinture effrayante d’une vieille dame. Appelons là “Okasan” (mère en Japonais). On récapitule : le Gaijin, un oiseau et la vieille Okasan. Je devrais aussi rajouter : 4 télévisions et la Reine d’Angleterre. Luxe, connections privilégiées, mais quel est donc l’histoire de cet endroit ? Sans oublier le volatile qui s’ébat au milieu.

abandoned, haikyo, house, ruin, urban exploration, urbex

Une autre découverte intéressante et celle d’une visionneuse vidéo. Ce serait tellement incroyable de l’utiliser pour comprendre l’histoire de la Maison Royale !

abandoned, haikyo, house, ruin, urban exploration, urbex

Dans la pièce se trouve aussi un butsudan en l’honneur d’Okasan. Il y a aussi une photo où elle semble très affaiblie, juste en face.

abandoned, haikyo, house, ruin, urban exploration, urbex

Aux côtés de l’Okasan, on trouve aussi une photo de “Po-Po-Chan”. Il semblait être cher à la vieille dame.

abandoned, haikyo, house, ruin, urban exploration, urbex

Vers la droite de la chambre se trouvent plein de vieilles photos. Probablement “Otosan” (le père) sur la gauche. Une photo de la famille Royale Japonaise juste derrière. À côté, un jeune enfant. Puis deux autres photos encore derrière.

abandoned, haikyo, house, ruin, urban exploration, urbex

La présence de ce cadre est intéressante. L’ancien Empereur Hirohito. L’invasion de la Chine et les atrocités qui y sont perpétrés, son alliance avec l’Allemagne Nazie, et en résultat deux bombes atomiques sur son pays, il a un sacré palmarès. On retrouve aussi l’actuel (enfin, jusqu’à 2019…) Empereur Akihito dans ce cadre, tout au milieu (enfant à l’époque).

abandoned, haikyo, house, ruin, urban exploration, urbex

Aucune idée sur qui est cette enfant sur la photo ci-dessous, et encore moins les deux hommes derrières. Se pourrait-il que l’homme aux lunettes rondes soit simplement Otosan ? Et en plus jeune sur les petites photos ?

abandoned, haikyo, house, ruin, urban exploration, urbex

Il s’est forcément passé des choses ici, l’endroit n’est pas dans un état tout à fait normal. Mais… quoi ? On trouve de nombreux sacs de l’Okura Hotel. Cet hôtel devait être un lieu très fréquenté par la famille. Et que fait cette lettre “Happy Birthday” contre la lampe ? Pourquoi est-elle mise en évidence ?

abandoned, haikyo, house, ruin, urban exploration, urbex

Cette boîte en bois avec le sceau de la Maison Impériale Japonaise est également très curieuse. Pas grand chose dedans malheureusement sauf…

abandoned, haikyo, house, ruin, urban exploration, urbex

…un vieux document écrit en Japonais, avec le sceau de la Maison Impériale ! Il se trouve que c’est un document officiel dictant les règles impériales à l’école. Les élèves devaient l’apprendre par coeur et le réciter. Ce texte fut interdit après la 2nd Guerre Mondiale. Une relique !

abandoned, haikyo, house, ruin, urban exploration, urbex

Des billets se trouvent également dans la maison. Des vieilles pièces de monnaie, des vieux billets de 1,000 yens et… de tout petits billets de 100 yens !

abandoned, haikyo, house, ruin, urban exploration, urbex

Un peu plus loin dans le couloir à nouveau, se trouve une autre photo de notre Gaijin en acteur ou en homme d’affaire qui a indéniablement réussi. Il est aussi plus jeune ici que sur l’autre photo.

abandoned, haikyo, house, ruin, urban exploration, urbex

Je n’avais pas fait attention, mais à l’entrée principale de la maison se trouve de nombreux paquets, et des sacs estampillés Okura Hotel. Encore ! Et encore une fois une lettre “Happy Birthday”.

abandoned, haikyo, house, ruin, urban exploration, urbex

Je n’ai pas le temps de chercher plus d’information, mais voici une carte française envoyée depuis Londres, en 1960 : “Maman, tout vas bien à Londres”. Signée Sugiko. L’adresse (effacée via Photoshop) est celle de la maison. La plupart des autres lettres que je trouve dans la maison sont adressées à Kiyomi, directement à l’Okura Hotel. On se trouve avec deux Japonaises à rajouter à notre histoire, Sugiko et Kiyomi.

abandoned, haikyo, house, ruin, urban exploration, urbex

C’est l’heure de partir. Maintenant, il faut comprendre et rassembler les informations. Faire des recherches sur Internet mais aussi sur Tokyo. Et les liens se consolideront forcément pour rassembler les bouts éparpillés de l’histoire ! Mais il faudra aussi retourner une nouvelle fois dans la vieille maison au fond de la forêt, et peut-être la mystérieuse porte fermée s’ouvrira…

abandoned, haikyo, house, ruin, urban exploration, urbex

… et libèrera alors ses terribles secrets !

abandoned, haikyo, house, ruin, urban exploration, urbex

Voici la fin de mon introduction de la Royal House. Un article suivra dans les prochains jours avec une nouvelle aventure à la recherche de la vérité et de (très) nombreux nouveaux éléments factuels ! En attendant, merci de partager vos sentiments sur cet article (positifs ou négatifs) et surtout vos idées et suppositions sur l’histoire de la maison et de la famille.

Prêt pour l’histoire de la Royal House ? Voilà : L’histoire de la Maison Royale 🙂

Qui suis-je

Je suis Jordy Meow. Photographe le jour, développeur la nuit. Parfois le contraire.

Je vis au Japon et j’explore les lieux insolites, abandonnés, mais aussi les beaux paysages et petits villages.

Mes articles ne sont pas sponsorisés et sont donc écrit par passion pure.

Instagram

This error message is only visible to WordPress admins

Error: API requests are being delayed for this account. New posts will not be retrieved.

There may be an issue with the Instagram Access Token that you are using. Your server might also be unable to connect to Instagram at this time.

Error: No posts found.

Make sure this account has posts available on instagram.com.