Okawachiyama
Okawachiyama

Okawachiyama : Le Village des Potiers

Situé dans les montagnes reculées de la préfecture de Saga, le petit village d’Okawachiyama fut l’un des berceaux de la céramique japonaise. Fondé par un clan de samouraïs, ses secrets de fabrication furent bien gardés !

Au 17e siècle, grâce à la découverte d’un gisement de kaolin proche d’Arita et aux savoir-faire des artisans coréens, l’archipel nippon s’affranchit peu à peu de l’importation de porcelaine chinoise. 

Okawachiyama
Okawachiyama

Les potiers samurais et le « village des fours secrets » 

Le clan Nabeshima, dominant la préfecture de Saga à l’époque, décide de déplacer son four d’Arita pour l’installer dans la bourgade escarpée d’Okawachiyama. Une manière de garder secrètes leurs techniques de fabrication.

Okawachiyama
Okawachiyama
Okawachiyama
Okawachiyama

C’est pourquoi Okawachiyama est surnommé « le village aux fours secrets ».

Okawachiyama
Okawachiyama

Un poste de garde est installé à l’entrée pour surveiller de près la production et les allers-venues. Les voyageurs sont même fouillés à la sortie pour éviter tout espionnage industriel. Les potiers employés, hautement qualifiés, avaient le droit d’utiliser le nom de famille Nabeshima, au même titre que les samurais du clan. 

Les poteries produites à Okawachiyama portent elles aussi le nom de Nabeshima-yaki (porcelaine Nabeshima). Durant l’ère Edo, elles acquièrent rapidement leurs lettres de noblesse et sont réservées à l’élite de la noblesse et du shogunat. 

Balade pittoresque et poteries historiques

Il reste aujourd’hui à Okawachiyama une trentaine d’ateliers de porcelaine encore en activité. Nombreux sont ceux à ouvrir leurs ateliers au public pour perpétuer cet héritage ancestral et le faire découvrir au grand public. 

Okawachiyama
Okawachiyama
Okawachiyama
Okawachiyama

Le pont situé à l’entrée plante directement le décor avec ces deux magnifiques fresques en porcelaine bleu et blanche. 

Okawachiyama
Okawachiyama
Okawachiyama
Okawachiyama

Certains des anciens fours ont été conservés et ponctuent le village de cheminées en brique à la silhouette atypique. Une vingtaine sont encore en activité, vous sentirez peut-être quelques vapeurs de Kaolin en vous promenant dans les ruelles étroites du village. 

Okawachiyama

Le décor des montagnes alentour ne gâche rien à cette carte postale d’un japon pittoresque d’antan. 

Okawachiyama
Okawachiyama
Okawachiyama
Okawachiyama
Okawachiyama

La porcelaine fabriquée dans la région d’Imari est singulière par rapport à d’autres, fabriquées dans l’archipel nippon. Elle se distingue notamment par ses influences chinoises et coréennes. Mais la star locale est le fûrin, la petite clochette à vent installée dehors qui tinte délicatement au gré de la brise estivale. 

Fûrin matsuri : le festival des clochettes à vent 

Tous les ans, de la mi-juin à la fin août, le village d’Okawachiyama organise le festival des clochettes à vent : fûrin matsuri. 

Okawachiyama

Il paraît qu’à l’époque, ces carillons étaient utilisés durant les étés chauds et humides, car le son clair et doux donnait la sensation de fraîcheur. 

À l’occasion du festival, des centaines de petites clochettes sont accrochées un peu partout dans le village. Leurs tintements résonnent dans la bourgade pour vous accompagner dans votre balade. 

Chaque cloche possède un son différent, partez à la découverte de votre cloche à vent favorite pour remplacer votre climatiseur ! 

Okawachiyama
Okawachiyama
Okawachiyama
Okawachiyama

💕

Retrouvez mes produits exclusifs ci-dessous ! Rendez-vous sur mon Instagram pour plus de photos et des vidéos. Merci à vous !

Qui est Jordy Meow ?

Je suis Jordy Meow. Photographe le jour, développeur la nuit. Parfois le contraire.

Je vis au Japon et j’explore les lieux insolites, abandonnés, mais aussi les beaux paysages et petits villages.

Newsletter

Recevez un e-mail par mois (maxi) avec mes derniers articles et livres. C'est le seul moyen de m'aider. Merci de tout cœur ! 💕