Ikeshima
Ikeshima

Ikeshima : Une Île Quasi-Abandonnée

Ikeshima, c’est l’île sur laquelle se rabattent les explorateurs déçus ne pas pouvoir avoir été à Gunkanjima. Mais malgré l’ombre de sa voisine, c’est une île géniale !

L’île de Ikeshima (ou Ikejima) est située à l’ouest de la péninsule de Nishiheiki, dans la préfecture de Nagasaki. À son apogée dans les années 70, cette petite île de moins d’1km2 de superficie accueillait une population de presque 8 000 habitants.

Ikeshima
Ikeshima

La raison de cette population dense dans un territoire si reculé et si restreint est sa mine de charbon. Avant sa construction, Ikejima était simplement une île agricole et piscicole.

Ikeshima
Ikeshima

La Mine Abandonnée

Ikeshima
Ikeshima

Les Bureaux Oubliés

Il y avait à l’origine un grand étang sur l’île, le Kagamigaike (Mirror Pond). Il est lié à la légende de l’impératrice Kamiko qui y aurait vu son reflet. L’île a ainsi été nommée “Ikeshima” ou “l’île étang” en référence à cet évènement. Pour autant, le développement des mines de charbon a plus tard mené à la destruction de l’étang pour y construire un port.

La Nuit à Ikeshima

Juste après la guerre, en 1952, le groupe Matsushima acquiert les terrains riches en charbon pour le développement d’une mine sous-marine. La mine démarre ses activités en 1959 alors que l’industrie traversait une période de déclin face à la révolution énergétique. Ikejima a su se développer rapidement pour inverser cette tendance.

Ikeshima, vu du ciel !

Ikeshima
Ikeshima
Ikeshima
Ikeshima

Dans les années 1990, la superficie de la mine atteignait 35 000 hectares avec une longueur totale de plus de 90 km. Pour faciliter le déplacement des ouvriers, l’entreprise met au point des voies rapides avec un train de trois wagons qui peut transporter jusqu’à 27 passagers.

Les Chats, ces Nouveaux Habitants

Ikeshima
Ikeshima

À son apogée dans les années 1980, plus de 1,5 million de tonnes de charbon étaient extraites.

Ikeshima
Ikeshima

Entre 1950 et 1970, la population passe de 350 personnes à plus de 7500. Comme sur l’île de Hashima (Gukanjima) proche, on construit des hôpitaux, des écoles, des immeubles d’habitations en béton armé. Les loyers de ces appartements étaient d’à peine 400 yens, et comprenaient des installations communes comme une buanderie ou des onsen.

Promenade en Ville

Ikeshima
Ikeshima

À la fin des années 1990, suite à une série d’accidents et une compétitivité des prix du charbon importé, les activités minières d’Ikejima ralentissent. Malgré des politiques d’aide de la part du gouvernement, la mine ferme en 2001. Les 2500 employés qui y travaillaient encore sont tous licenciés et quittent l’île.

Dix-huit ans après sa fermeture, la plupart des installations subsistent encore et le site semble utilisé comme centre de formation pour des ingénieurs des mines de charbon venus du Vietnam et d’Indonésie.

La Clinique Abandonnée d’Ikeshima

Aujourd’hui il ne reste plus qu’une centaine d’habitants, la plupart des mineurs retraités qui entretiennent la mémoire des lieux… pour le plus grand plaisir des touristes !

Ikeshima
Ikeshima

Qui est Jordy Meow ?

Je suis Jordy Meow. Photographe le jour, développeur la nuit. Parfois le contraire.

Je vis au Japon et j’explore les lieux insolites, abandonnés, mais aussi les beaux paysages et petits villages.

Newsletter

Recevez un e-mail par mois (maxi) avec mes derniers articles et livres. C'est le seul moyen de m'aider. Merci de tout cœur ! 💕