La Ferme à Wasabi d’Azumino

La Ferme à Wasabi d’Azumino

J’adore le wasabi ! Vous vous rappelez de la scène dans le film Wasabi (avec la très jolie Ryôko Hirosue !) où Jean Reno s’en bâfre à l’aide de ses gros doigts ? Et bien, c’est pareil pour moi : je le mange cash ! Toutefois (il faut quand-même le préciser) avec beaucoup de délicatesse et surtout des baguettes. Ah, et dire qu’avant d’habiter au Japon je ne savais même pas à quoi ça ressemblait un wasabi…

Japanese Alps Azumino

Bien-sûr, une fois au Japon, on en voit partout dans les marchés, supermarchés et même aussi parfois dans les restaurants où on peut le râper soi-même. Par contre la culture du wasabi ? Aucune idée !

On se trouve donc maintenant dans la région d’Azumino, au beau milieu des Alpes Japonaises. Un merveilleux endroit pour de nombreuses raisons…

Azumino Fisherman

… dont une qui est sa très réputée ferme à wasabi ! C’est la Daiō Wasabi Farm, une ferme familiale qui existe depuis 1915. Vous n’avez jamais vu un wasabi ? Et bien en voilà une statue. Les présentations sont faites.

Wasabi Statue

La culture du wasabi semble être une activité très difficile et chaque ferme a ses secrets et ses façons de faire ancestrales. Cependant, il y a un dénominateur commun : un flux sontant d’eau fraîche (d’où la proximité des montagnes). Dans la photo ci-dessous, on peut aussi voir des filets noirs tendus. Ils protègent les plans du soleil.

Wasabi Fields

Ceux là semblent encore très petits… et un wasabi a besoin de 2 à 3 ans avant de pouvoir être consommé ! Avec prix qui s’en suit, la demande, la monnaie forte… on connaît bien les problèmes du Japon, et de plus en plus les restaurants ont tendance à s’approvisionner en Chine ou à Taiwan. De ces pays là, le wasabi est transporté et vendu sous forme de pate en tube à dentifrice. Et oui, c’est aussi généralement celui que l’on trouve en France ! Il est beaucoup moins goûtu et pique un peu plus les yeux.

Little Wasabis

On se promène à travers la ferme comme le ferait dans un parc : c’est beau, il y a des petits chemins partout, des bancs, on peut se détendre et profiter de la belle journée.

Wasabi Wasabi

Une fois que vous avez trop roulé sur ces autoroutes de wasabi, vous pouvez aller ensuite essayer la bière au wasabi, les gâteaux au wasabi, la glace au wasabi, les croquettes au wasabi, la limonade au wasabi, le sushi au wasabi, acheter des tonnes d’omiyage pour vos amis et collègues, et enfin, quand vous en avez vraiment ras-le-bol… il y a un coin magnifique pour se reposer ! Ouf, heureusement.

Wasabi Highway

En vérité, ce voyage n’était pas pour la ferme à wasabi mais pour cet endroit précis…

Peaceful River Nagano

C’est une rivière aux couleurs magiques parsemées de moulins à eaux. En plus de ça, c’est un véritable paradis pour les oreilles. Écoutez :

https://offbeatjapan-totorotimes.netdna-ssl.com/wp-content/uploads/2012/09/Watermill.mp3

L’ambiance est extra : les oiseaux, le bruit de l’eau et des vieux moulins qui couinent… et de temps en temps, un foutu moustique.

Azumino Watermill

Ce décor ne passe pas évidemment pas inaperçu, et ce n’est donc malheureusement pas un spot secret comme on le voudrait. En 1990, il est mis en avant par le film Dreams d’Akira Kurosawa dans une partie appelée The Village of the Watermills.

Watermill Nagano

On passe un long moment auprès de ces vieux moulins-à-eaux, à les écouter, et à regarder les herbes dans l’eau danser. Cet endroit est tout simplement une merveille.

Azumino Fields

Non loin de là se trouve le Barrage de Kurobe. Si vous ne l’avez pas encore visité, c’est le moment 🙂

[bs_notification type=”info”]

Comment y aller
– 30mn de Matsumoto Station par le train + taxi (Google Maps)
– Matsumoto est à 3 heures de train de Tokyo (Google Maps)

Où dormir
– Traditionnel: Ryokan Sugimoto
– Budget: Matsumoto Tokyu Inn

[/quote]

Qui suis-je

Je suis Jordy Meow, bienvenue sur mon blog Japon alternatif. Depuis 10 ans que j’y vis, j’y explore des lieux insolites, méconnus, abandonnés, et une multitude de jolis petits coins pommés. Ici, vous voyagerez dans un autre Japon, entre transportations et perplexités. N’hésitez pas à me soutenir via mon Tipeee. Merci 💜

Newsletter