Narai-juku
Narai-juku

Narai : Au cœur de la Naka-sendo

Niché dans les montagnes au milieu du Nakasendo, le village pittoresque de Narai vous ramène dans le passé….

Dans la préfecture de Nagano, la ville étape de Narai offre une plongée dans le Japon d’Edo. Situé entre Kiso Fukushima et Matsumoto, le village a su préserver ses vieux bâtiments historiques.

Narai aux milles maisons

Narai-juku
Narai-juku

Idéalement placée à mi-chemin entre Edo et Kyoto, Narai était autrefois un point de passage important du sentier commercial de Nakasendo. Dernier point de repos avant le passage du col de Torii, de nombreux voyageurs s’arrêtaient dans la station.

À son apogée, la ville est d’ailleurs la plus riche des onze étapes du sentier de la vallée de Kiso. Cette économie florissante lui a valu le surnom de « Narai aux mille maisons ». Sa rue principale, bordée d’auberges et de commerces s’étend sur plus d’un kilomètre, ce qui fait du village l’un des plus longs du Japon.

Narai-juku
Narai-juku

Ses maisons traditionnelles, typiques de la période d’Edo, font partie d’une zone de conservation du patrimoine depuis 1978. Les bâtisses en bois ont ainsi pu être préservées et maintenues en état. Encore aujourd’hui, de nombreux édifices accueillent auberges, commerces et restaurants pour le plus grand plaisir des nostalgiques du Japon d’antan.

Narai-juku
Narai-juku

La résidence de la famille Nakamura, datant du début du XIXe siècle, offre un joli aperçu de la vie des marchands de Narai à la belle époque.

Le sentier Nakasendo

Durant la période d’Edo (1603-1868), cinq itinéraires commerciaux menaient à Tokyo (Edo). Parmi ses chemins, le Nakasendo relie Nihonbashi (Tokyo) à Sanjo Ohashi (Kyoto), liaison importante entre les deux puissantes villes marchandes de l’époque.

Narai-juku
Narai-juku

Nakasendo, signifie “route de la montagne centrale”. Et pour cause, elle sillonne les Alpes japonaises. Les 534 km de route sont divisés en soixante-neuf étapes, avec des villages offrant auberges et restaurants à chaque arrêt pour héberger les voyageurs.

Narai-juku
Narai-juku

Le trajet dure une vingtaine de jours, en marchant à peu près 35 km par jour. Samouraïs, seigneurs, marchands, porteurs… À l’époque, de nombreuses personnes se croisent chaque jour sur le sentier.

La fête d’Ochasubo dochu a lieu à Narai tous les ans le premier week-end de juin. Ces festivités rendent hommage à une tradition de l’époque Edo où les daimyos partaient vers la capitale Edo offrir du thé au Shogun Tokugawa. La procession est recréée chaque année pour perpétuer cette tradition.

💕

Retrouvez mes produits exclusifs ci-dessous ! Rendez-vous sur mon Instagram pour plus de photos et des vidéos. Merci à vous !

Qui est Jordy Meow ?

Je suis Jordy Meow. Photographe le jour, développeur la nuit. Parfois le contraire.

Je vis au Japon et j’explore les lieux insolites, abandonnés, mais aussi les beaux paysages et petits villages.

Newsletter

Recevez un e-mail par mois (maxi) avec mes derniers articles et livres. C'est le seul moyen de m'aider. Merci de tout cœur ! 💕

Instagram

Ce message d’erreur n’est visible que pour les administrateurs de WordPress
There has been a problem with your Instagram Feed.