Magome-juku
Magome-juku

Magome à Toutes les Sauces

Découvrez le petit village pittoresque de Magome à toutes les saisons. Peut importe le temps, cette bourgade ne manque pas de charme !

Au fin fond des Alpes japonaises, dans la préfecture de Gifu, subsiste un petit village qui a préservé son charme d’antan : Magome-Juku. Visite guidée.

Ville d’étape pittoresque du Nakasendô

Aujourd’hui rattachée à la ville de Nakatsugawa, Magome était autrefois un relais poste prospère du Nakasendô. À l’instar de Narai, elle est aussi un village étape de cet ancien sentier.

Magome-juku
Magome-juku

Bénéficiant du va et vient constant de visiteurs, cette ville étape a profité d’une économie prospère durant l’ère Edo. En 1843, elle accueillait plus de 717 citoyens pour 69 habitations.

Magome-juku
Magome-juku

Avec la chute du shogunat à l’ère Meiji et le développement du chemin de fer, le sentier a perdu de son affluence.

Magome-juku
Magome-juku

Magome Juku est réputé le plus “authentique” village de la vallée de Kiso. Pourtant, il a été presque complètement détruit lors d’un incendie en 1894. Les maisons traditionnelles en bois que l’on aperçoit aujourd’hui ont été restaurées dans leur aspect d’origine au cours du XXe siècle.

Magome-juku
Magome-juku

La ville a su réhabiliter le charme nostalgique du Japon d’Edo : même le guide Michelin est convaincu et lui a attribué une étoile sur son célèbre guide. Le long du chemin en pierre escarpé se dressent des bâtisses traditionnelles accueillant boutiques et salons de thé.

Magome-juku
Magome-juku

Magome est l’une des seules villes étapes de l’archipel à avoir un terrain aussi pentu. C’est d’ailleurs cette particularité qui lui a valu son nom. Les caractères utilisés sont « cheval 馬 » et « panier 籠 » venant du fait que les voyageurs étaient obligés de laisser leurs animaux en bas du village et de monter à pied à l’auberge à cause de la topographie.

Magome-juku
Magome-juku

Le sentier Nakasendo

Au Japon d’Edo (1603-1868), il y avait 5 routes commerciales majeures qui reliaient les villes les plus importantes du pays. Parmi elle, le Nakasendô relie Tokyo (capitale politique) à Kyoto (capitale culturelle). À l’inverse du Tokaido qui longe le bord de mer, le Nakasendo traverse l’intérieur du pays en passant par les Alpes.

Nakasendo signifie d’ailleurs “route de la montagne centrale”. Créé après l’arrivée au pouvoir des Tokugawa, le sentier intègre la route du Kisoji (木曽路). Ce chemin reliait déjà Niekawa (Nagano) à Magome (Gifu) depuis le VIIIe siècle.

Et pour encore plus de contenu dingue sur le Japon, suivez Jordy Meow on Instagram ! 🎵

Qui est Jordy Meow ?

Je suis Jordy Meow. Photographe le jour, développeur la nuit. Parfois le contraire.

Je vis au Japon et j’explore les lieux insolites, abandonnés, mais aussi les beaux paysages et petits villages.

Newsletter

Recevez un e-mail par mois (maxi) avec mes derniers articles et livres. C'est le seul moyen de m'aider. Merci de tout cœur ! 💕