Les Désastres du Tsunami du Tōhoku

Les Désastres du Tsunami du Tōhoku

Tout le monde sait très bien ce qui s’est passé ce mois de mars 2011 au Japon. Mais de voir les décombres de ses propres yeux, c’est vraiment une autre histoire. Nous ne décrirons cependant pas nos sentiments ici, mais présenterons simplement les faits accompagnés de photos. Cela devrait être convainquant. Toutes les photos qui suivent furent prises dans les villes d’Ofunato et de Kesennuma, 8 mois après le tsunami.

Tōhoku Tsunami - Beautiful Tōhoku

Le tremblement de terre de la côte Pacifique du Tōhoku s’est produit le 11 Mars 2011 à 14:46. C’est le plus puissant tremblement de terre connu à ce jour au Japon – une magnitude 9 ! –  et déclencha en suivant un tsunami titanesque. Dans la zone de Tōhoku que nous avons visité, les vagues ont même atteint 40 mètres de haut. Avec un tel chiffre, il facile de comprendre pourquoi les panneaux publicitaires et les signes routiers sont complètement défoncés.

BBC News Tsunami Map

Une autre manière de mesurer un tremblement de terre est par son nombre de victimes. Cette fois-ci le Japon se retrouva avec 15,833 morts et 5,943 blessés (National Police Agency). Le nombre n’est presque pas étonnant vu la force du tremblement de terre. Mais au delà de la perte de sa famille et de ses amis, la difficile réalité est également la perte de son foyer. 17,000 maisons et buildings ont été complètement rayés de la carte.

Tōhoku Tsunami - Birds

Tōhoku Tsunami - Tsunami

Tōhoku Tsunami - Bridge

Tōhoku Tsunami - New Cemetery

Tōhoku Tsunami - Petrol Station

Tōhoku Tsunami - Bent

Tōhoku Tsunami - Coastline II

Tōhoku Tsunami - Common Scene

C’est difficile de croire qu’un tremblement de terre et un tsunami puissent faire autant de mal. Des maisons aux mûrs envolées, des stations-essence où il ne reste plus que le toit, des ponts disséminés en morceaux dans les rivières, des rails défoncés, des bateaux perdus au milieu de nulle part… Les gens sur place étaient tout spécialement attirés par un énorme bateau de pêche échoué sur la route. Un spot touristique… probablement pour des touristes armées de bonnes intentions.

Tōhoku Tsunami - Misery

Tōhoku Tsunami - Lost Boat

Les montagnes de cars empilées les unes sur les autres que l’on trouvent partout sont une autre attraction. Des voitures défoncées et éclatées en morceaux, à se demander comment cela à pu bien arriver. Celles qui ressemblent encore à des voitures ont de petits papiers avec des noms ou des numéro de téléphones collés dessus. On se demande pourquoi, est-ce que pour que les personnes en question puissent venir les récupérer ? Ou au contraire, confirmer qu’elles sont bonnes à rien d’autre que la casse ?

Tōhoku Tsunami - Pile of cars

C’est toujours un champ de mine 8 mois plus tard, mais la situation s’est quand-même bien améliorée. Réellement, de nombreux efforts ont été déployé pour nettoyer le terrain. Si vous avez des doutes, visitez absolument The Sacramento Bee qui compare des photos d’il y a 8 mois avec des photos d’aujourd’hui.

Tōhoku Tsunami - Asia Symphony

Tōhoku Tsunami - Sliding House

Une autre et dernière chose : la liquéfaction. En marchant dans la ville on se retrouve face à de nombreuses parties complètement bloquées à cause de l’eau. C’est probablement l’une des rares fois où l’on s’est abstenu d’aller au delà des signes d’interdictions, l’eau de mer ayant repris ses droits partout. Mais ce sont les enfants qui sont courageux. On peut voir plein de petits courir et sauter partout, encore trop jeune pour comprendre le vrai monde.

Tōhoku Tsunami - New Address

Tōhoku Tsunami - Liquefaction

Tōhoku Tsunami - Anpanman

Tōhoku Tsunami - CR

Tōhoku Tsunami - Supermarket

Tōhoku Tsunami - Miffy

Tōhoku Tsunami - Come Back

Tōhoku Tsunami - Students

Tōhoku Tsunami - Flowers in the Trunk

Tōhoku Tsunami - Back to Tokyo

Tremblement de terre de M9, des vagues de 30-40 mètres de haut, le Japon déplacé de 2.4m vers l’Est,
15,833 morts, 17,000 maisons et bâtiment détruits.
La catastrophe la plus chère de tous les temps.

Vous souhaitez aider ? Faites une donation à la croix-rouge Japonaise via Google.
Cliquez ici :
 
Google Crisis Response.

Qui suis-je

Je suis Jordy Meow, bienvenue sur mon blog Japon alternatif. Depuis 10 ans que j’y vis, j’y explore des lieux insolites, méconnus, abandonnés, et une multitude de jolis petits coins pommés. Ici, vous voyagerez dans un autre Japon, entre transportations et perplexités. N’hésitez pas à me soutenir via mon Tipeee. Merci 💜

Newsletter