Le Village Oublié de Nouvelle-Zélande

Le Village Oublié de Nouvelle-Zélande

Le Village Oubliée de Nouvelle-Zélande est l’endroit idéal lorsqu’il fait un temps superbe, que le souffle du vent est agréable et que l’on a le coeur bien reposé. C’est aussi un des rares haikyo où l’on n’a pas l’impression de violer une propriété privée. Pas de gardes, pas de police, rien que de l’espace et le grand air. Rien de dangerereux ou de bizarre, simplement les grenouilles qui coassent et les oiseaux qui chantent. Bienvenue dans la Nouvelle-Zélande nippone !

New Zealand Entrance

On marche à travers le parking géant du parc. L’entrée est complètement bloquée par un magasin de souvenirs ‘Canterbury’ et trouver un moyen de rentrer nous prends quelques minutes. Mais ensuite, plus aucune autre difficulté, tout est si calme.

Sexy Position Bike

La compagnie à qui appartenait cette “Ferme Neo-Zélandaise” s’appelle ファーム en Japonais). Le fondateur est le fils d’un fermier qui démarra ce business en ré-utilisant les fermes familiales. La démarche a un côté très idéologique : il s’agissait de trouver un remède aux fermes délaissés du fait du replis des Japonais sur les villes (en plus du déclin démographique), créer de nouveaux emplois, et donner une chance aux locaux de vendre des produits fermiers à l’intérieur et autour du parc.

Abandoned Race Track

Bien-sûr, toutes ces “Fermes Parcs” n’ont pas été un succès : sur 4, 3 ont déjà mis la clé sous la porte. Une bonne nouvelle pour les explorateurs des campagnes, mais c’est plutôt bien triste pour la campagne Japonaise qui tente de survivre. Avec cette image dans la tête, notre visite se voit rajoutée un côté un peu mélancolique…

Si on met les chiffres du parc en perspective en le comparant avec d’autres parcs populaire du Japon, vous verrez une différence de taille : Tokyo Disneyland a 25 millions de visiteurs chaque année; le parc d’attraction abandonné Nara Dreamland dans son avant-dernière année de vie en avait 1,6 million avant de s’effondrer à 400,000 sur la dernière… ici, pour ce parc, le pic de visiteurs a été de 428,000 ! Un résultat plutôt pathétique.

New Zealand Tires

Le temps ayant été fou durant la journée alternant pluies, orages et ciel dégagé, le coucher de soleil s’approchant les couleurs deviennent féériques. On essai de marcher un peu plus vite afin de capturer ces variations de lumières fantastiques de plusieurs endroits. Le soleil ne nous attendra pas !

En marchant vers le lac à travers l’herbe fraîche on se dit que ça serait vraiment génial d’avoir un tel parc à proximité de notre Tokyo si surpeuplé. Mais pourquoi payer 600Y de frais d’entrée quand on habite déjà dans les parages ? Pour l’attraction phare du parc ? Qui consistait à toucher un mouton ? Peut-être qu’ils en avaient pas beaucoup dans la préfecture de Yamaguchi.

New Zealand Sky

Mais oublions ces faits outrageux pour plutôt profiter du présent, se relaxer et écouter les oiseaux. C’est comme si on était déjà au paradis. Le vent léger transporte la lourde et écrasante chaleur d’été et les volatiles cachés chantent des mélodies que l’ont n’a jamais entendu (vraiment !).

New Zealand Village

Si vous tapez “New Zealand Village” dans Google Image, vous verrez la vrai campagne de Nouvelle-Zélande. Ce sont de petites chaumières discrètement espacées sur des collines avec des toits en général très bas (ah, et l’on trouve aussi les maisonettes des hobbits !). Maheureusement ici ce sont seulement de gros blocs qui ressemblent plus à des immeubles de bureaux ennuyeux. Si vous trouvez des photos de lorsqu’ils étaient encore utilisés, vous serez encore plus déçu… certains endroits sont vraiment mieux abandonnés et détériorés !

Bell Tower of New Zealand

C’est en fait plutôt rare d’avoir un véritable article sur un haikyo peu connu sur Totoro Times. Il devait être à l’origine uniquement publié sur le Haikyo Blog mais sont atmosphère est tellement rafraîchissante et unique que l’on a vraiment voulu lui donner une chance ici. La Préfecture de Yamaguchi n’est pas non plus très connue à l’extérieur du Japon.

Barbecue House Haikyo

Abandoned Bumper Car

Dans ce parc à thème abandonné, il semble qu’il y ait eut de nombreuses attractions à base de vélos et petites voitures. De longues pistes pour les voitures tamponnantes, une grande pente pour des voitures d’enfants mécaniques, certaines avec 3 roues et d’étranges pedales et d’autres variétés.

New-Zealand with No Visa

Un souvenir de l’été avant que l’automne ne vienne tout emporter…

Abandoned Plow

Playground Tipis

Abunai New Zealand Driver

Crazy New Zealand Ride

Je pense que l’on est supposer se lancer du haut de cette descente avec les petites voitures, et se crasher en bas ! J’aurais bien essayé si les voitures n’étaient pas toutes mouillées. D’en haut, la vue est splendide… c’est le coucher de soleil !

The Haikyo Accident

Le dernier parc de ce type encore ouvert est celui-ci : The Tohoku New Zealand Village. Les attractions semblent extrêmement similare, probablement qu’ils étaient quasiment identiques.

Voici ce que l’on peut voir à travers des yeux infrarouges : de paisibles paysages avec des ciels toujours bleu et des sakuras toute l’année. Parfait.

An Abandoned Farm

Maintenant il commence à faire un peu sombre alors même si le ciel est en pleine détonation on décide de revenir doucement sur nos pas.

New Zealand Farm Sunset

Ce parc n’ayant pas beaucoup de choses, j’espère vraiment qu’il pourra échapper au vandalisme. Puisse t-il rester pur, paisible tout en s’oxydant lentement.

Qui suis-je

Je suis Jordy Meow, bienvenue sur mon blog Japon alternatif. Depuis 10 ans que j’y vis, j’y explore des lieux insolites, méconnus, abandonnés, et une multitude de jolis petits coins pommés. Ici, vous voyagerez dans un autre Japon, entre transportations et perplexités. N’hésitez pas à me soutenir via mon Tipeee. Merci 💜

Newsletter