Nakagin Capsule Tower

Nakagin Capsule Tower

Quand j’ai déménagé à Tokyo, ma boîte me louait un petit studio à Ginza. Plus pour le côté à 2mn du boulot que pour le côté highlife 😉 Chaque jour, je devais marcher de Ginza à Shiodome, et sur ma route se trouvait un bâtiment incroyable : le Nakagin Capsule Tower.

abandoned, architecture, haikyo, japan, japanese, kanto, minato, minato-ku, ruin, shimbashi, tokyo, urban exploration, urbex

Je n’ai pas sauté immédiatement dessus mais je le gardais bien dans le coin de l’oeil. Quand ma passion pour les haikyo s’est accrue, j’ai alors réalisé véritablement de la petite gemme que c’était, non pas seulement au niveau architectural, mais aussi d’un point de vue… purement haikyo (non, n’ayez pas peur de moi)Par chance, je suis aussi devenu ami avec le propriétaire de plusieurs capsules et ça fait quelques années que je le visite régulièrement.

abandoned, architecture, haikyo, japan, japanese, kanto, minato, minato-ku, ruin, shimbashi, tokyo, urban exploration, urbex

Le Nakagin date de 1972 et il est la création d’un architecte très connu au Japon et ailleurs dans le monde, Kisho Kurokawa, qui a aussi réalisé le Modern Art Museum à Tokyo. Le building contient 140 capsules que vous pouviez acheter ou louer. Elles étaient destinées aux salary-men qui travaillent de 6h du matin à 4h du matin et qui ont besoin parfois de dormir un peu et de se rafraîchir le museau. C’est le début de la bulle financière.

abandoned, architecture, haikyo, japan, japanese, kanto, minato, minato-ku, ruin, shimbashi, tokyo, urban exploration, urbex

Le Nakagin fait parti d’un mouvement architectural appelé métaboliste. Le concept c’était d’avoir une structure qui peut facilement se rénover, évoluer grâce à des parties modulaires. Ça sonne plutôt cool pour nous autres, développeurs de software 😉

abandoned, architecture, haikyo, japan, japanese, kanto, minato, minato-ku, ruin, shimbashi, tokyo, urban exploration, urbex

Malheureusement, ça n’a pas vraiment compilé. L’API était trop modulaire pour l’époque et les bugs l’ont rongée. Les propriétaires semblent avoir gardées les capsules car elles ne valaient plus grand chose et espéraient probablement les vendre à un promoteur dans le cadre d’un remplacement par quelque-chose de plus neuf, de plus… Ginza.

abandoned, architecture, haikyo, japan, japanese, kanto, minato, minato-ku, ruin, shimbashi, tokyo, urban exploration, urbex

Mais finalement les architectes et autres amoureux du Nakagin lui rachetèrent la capsule pour en prendre soin. Maeda-san est l’un d’entre-eux et y passe tous ses week-ends. Récemment, il m’a appelé en urgence pour me montrer sa nouvelle acquisition. Une capsule avec une véritable petite forêt à l’intérieur ! Je me suis dis que c’était l’occasion pour en faire un article.

Maeda-san renovates them all

Jordy: Ohlala ! Cette capsule est vraiment pourrie ! Combien de temps ça te prends pour restaurer une capsule ?

Maeda-san: Ça dépends de plusieurs facteurs mais en général environ 8 jours. Mais comme je ne viens que le week-end, ça me prends jusqu’à deux mois !

Jordy: Quelle est la difficulté principale ?

Maeda-san: La façade et les plafonds sont dans un état catastrophique et il y a des fuites partout. L’eau passe partout et les capsules sont en mauvais état à cause de celles-ci. Voici le résultat et c’est ce qui me prends le plus de temps à stopper et à réparer.

abandoned, architecture, haikyo, japan, japanese, kanto, minato, minato-ku, ruin, shimbashi, tokyo, urban exploration, urbex

Jordy: Pourquoi et quand as-tu acheté ta première capsule ?

Maeda-san: Je suis tombé par hasard sur une publicité en ville qui proposait les capsules à l’achat. Je connaissais déjà le Nakagin, bien-sûr, mais d’après une news de 2007 il devait être détruit. Surpris, j’ai immédiatement appelé. C’était ma chance de découvrir le Nakagin dont je rêvais depuis longtemps alors j’ai bien-sûr sauté sur l’occasion ! C’était en 2010.

Aujourd’hui (Juin 2016), Maeda-san possède 13 des 140 capsules 🙂

Jordy: Tu as pû te débarrasser de l’amiante ? Il y en a t-il toujours à l’intérieur du Nakagin ? On ne craint rien en marchant dans les escaliers tous les jours par exemple ?

Maeda-san: Je ne peux pas l’enlever moi-même mais je la bloque et la contient de là d’où elle vient. Dans les endroits communs il n’y a aucun risque, tout a été nettoyé.

abandoned, architecture, haikyo, japan, japanese, kanto, minato, minato-ku, ruin, shimbashi, tokyo, urban exploration, urbex

Jordy: Qu’est-ce ce que le Nakagin aurait dû être ?

Maeda-san: Il a été construit et été conçu pour être habitué par des salary-men. Dans les années 70, ils habitaient souvent très loin du travail et devait rester à Tokyo pendant la semaine. Le Nakagin était parfait pour ça même si ça n’a pas fonctionné longtemps. Aujourd’hui, les habitants du Nakagin sont bien-sûr très différents, ils vivent ici car ils l’adorent ou alors parce qu’ils mènent un style de vie… un peu particulier 🙂

abandoned, haikyo, japan, japanese, kanto, minato, minato-ku, ruin, shimbashi, tokyo, urban exploration, urbex

Jordy: Pourquoi le Nakagin n’a pas marché dans son concept original ?

Maeda-san: L’idée de pouvoir enlever les capsules indépendamment les unes des autres n’as pas fonctionnée. À cause de ça, prendre réellement soin des capsules n’a pas été possible. Je pense qu’ils ont juste essayé de faire en sorte que ça ait l’air maintenu. La vérité, c’est que le bâtiment allait de plus en plus mal. À ce moment là, je me suis dit que ça serait génial si les capsules pouvaient être rachetées par de nouveaux propriétaires pour les réparer et les faire revivre.

abandoned, haikyo, japan, japanese, kanto, minato, minato-ku, ruin, shimbashi, tokyo, urban exploration, urbex

Voilà un petit avant / après, résultat du travail de Maeda-san. Cette capsule est prêt à être louée ! Le seul problème c’est qu’il n’y a pas d’eau chaude et il faut soit aller au sento le plus proche, soit aller prendre une douche à côté de la réception.

abandoned, architecture, haikyo, japan, japanese, kanto, minato, minato-ku, ruin, shimbashi, tokyo, urban exploration, urbex

Même cette salle de bain de 1972 est maintenant toute neuve !

abandoned, architecture, haikyo, japan, japanese, kanto, minato, minato-ku, ruin, shimbashi, tokyo, urban exploration, urbex

Jordy: Si ce n’est pas indiscret, quel est le prix d’une capsule ?

Maeda-san: Une capsule coûte environ entre 6 millions et 10 millions de yens (~ 50,000 – 85,000 euros).  En fait, le prix a doublé voir triplé ces 2-3 dernières années. Avant, il était possible d’en trouver à 4 millions de yens (~ 34,000 euros). Il y avait beaucoup plus de propriétaires alors que maintenant nous sommes très peu à nous les partager.

abandoned, architecture, haikyo, japan, japanese, kanto, minato, minato-ku, ruin, shimbashi, tokyo, urban exploration, urbex

Jordy: C’est mignon mais peut-on y vivre confortablement ?

Maeda-san: Oui, je suis certain que c’est possible 🙂

abandoned, architecture, haikyo, japan, japanese, kanto, minato, minato-ku, ruin, shimbashi, tokyo, urban exploration, urbex

Jordy: Il y a t-il d’autres buildings que tu apprécies autant que le Nakagin ?

Maeda-san: Mmm, je n’ai pas encore trouvé d’équivalent au Nakagin encore 🙂

Shooting avec Miki

L’une de mes modèles préférées, c’est Miki. Elle a les positions les plus incroyables, un choix original de vêtements, de styles, et elle a toujours plein d’idées. Pour le Nakagin, je lui avait proposé de faire deux types de photos, le premier serait orienté 70’s et le second rétro-futuristique en noir et blanc. De là, elle avait carte blanche. Elle a choisi son style et ensuite c’était à nous d’improviser. Voici le résultat !

japan, japanese, kanto, miki, minato, minato-ku, people, sexy, shimbashi, tokyo
japanese, miki, people
japan, japanese, kanto, miki, minato, minato-ku, people, sexy, shimbashi, tokyo
japan, japanese, kanto, miki, minato, minato-ku, people, sexy, shimbashi, tokyo
japan, japanese, kanto, miki, minato, minato-ku, people, sexy, shimbashi, tokyo

Ça va, Miki n’est pas trop sexy pour vous ? Pour info, Miki n’est pas un modèle en réalité. Elle écrit des morceaux que les groupes d’idoles lui rachètent. Je ne savais pas que ce genre de job existait !

J’espère que vous avez aimé la visite du Nakagin avec Maeda-san et Miki. Maintenant, y vivrez-vous ? Si vous aimez le Nakagin, allez voir mon article sur le bâtiment navire de guerre à Shinjuku ! 🙂

Qui suis-je

Je suis Jordy Meow, bienvenue sur mon blog Japon alternatif. Depuis 10 ans que j’y vis, j’y explore des lieux insolites, méconnus, abandonnés, et une multitude de jolis petits coins pommés. Ici, vous voyagerez dans un autre Japon, entre transportations et perplexités. N’hésitez pas à me soutenir via mon Tipeee. Merci 💜

Newsletter