Printemps 2013 : Les Sakura de la Paix

Printemps 2013 : Les Sakura de la Paix

Vous en avez marre des cerisiers en fleurs ? Ou plutôt devrais-je dire du hanami, qui consiste à jeter au sol de grossières bâches bleus sur le sol afin de cacher la moindre herbe et d’ensuite y placer des armées des barbares armés de bento et de bières ? On se retrouve ensuite avec des sakura tristes, saccagés de leur beauté intrinsèque, dans une situation post-apo-éthylique dans laquelle on peut se retrouver – sans être prévenu – recouvert d’une bouillie de sushi pas frais et sans frais. Tenté ?

Super Dreamy Flower

Traditionnellement, le hanami est le fait d’apprécier la beauté des fleurs et l’arrivée du printemps. Alors pourquoi l’avoir remplacé par des beuveries sans rapport ? Mais pourquoi pas après tout me diriez-vous, et je me joindrais ensuite volontier au reste de la mascarade avec mon sac-à-dos-bidon débordant d’une fabuleuse vodka-malabar dont vous pourriez me diriez des nouvelles (avec des mots si possible). Quoi qu’il en soit, cette année mon souhait c’était d’arpenter les rues de la ville et de laisser la chance me faire apprécier le hanami à sa façon. Kami-sama, tu es mon guide !

Simple Is Best

Les sakura sont très vite arrivés cette année (2 semaines à l’avance) et ont pris tout le monde au dépourvu. Par dessus le marché, le temps ne nous a pas gâté : la plupart des journées furent gâchées par des pluies, des typhons, ou simplement des ciels blancs qui donnent envie de dégainer les bières plus vite que de ses appareils photos. Je n’ai donc pas lésiné sur l’usage des jours de congés pour profiter de quelques belles journées.

Quiet Sakura Street

J’ai passé une de ces journées à chasser le sakura sauvage en solo dans les contrées de Nakano, Nishi-Waseda et Kagurazaka. Le constat qui m’est venu très vite c’est que les scènes ne sont pas évidentes à prendre en photo, mais… le plaisir y est, c’est indéniable ! Ah, si seulement le temps n’était pas aussi pressé de me rattraper. J’ai pratiquement l’impression de voir mon ombre s’allonger à vue d’oeil alors que je vadrouille.

Blooming Out

Je marche pépère au grès de mes petites envies du moment sans suivre de parcours planifié. C’est souvent la tête blanche d’un sakura au loin qui décide de ma direction; mais partout où je vais, c’est toujours avec l’idée d’un checkpoint imminent et excitant. Je sors parfois l’iPhone pour vérifier sur Google Maps si il n’y aurait pas un petit courant d’eau ou un petit parc local… et au Japon, il y en a toujours.

Sakura Surprise

Ce non-chat-lamment est un peu comme un reflet de mon humble personne dans un miroir disposé au détour d’un chemin. Il ne lui manque plus que le DSLR autour du coup et une petite gourde Boss pleine de café froid et il aurait été mon parfait alter-ego félin. À plus le matou.

Non Chat l'Amant

Sous les sakura, la ville change complètement, et nous de même. On va là où on ne va pas normalement, on regarde dans des directions que l’on ignore d’habitude. Quel régal ! Certains temples se retrouvent également transformés.

Nishi-Waseda Temple

Conjointement aux fleurs, c’est bien-sûr le sourire des gens qui fait plaisir. C’est comme si tous les habitants vivaient un bonheur à l’unisson.

Spring Students

La Vie en Rose, mais pas seulement…

Koyo Sakura

Sakura Bells

Blessed Bike

Alors, les “Grands Parcs” ou “Les Petites Rues” ?

À cet instant précis j’ai envie de vous demander : ça ne vous plairait pas de vous joindre à moi pour la suite de l’aventure ? Bien-sûr, on peut se boire des bières sur le chemin, s’arrêter dans un bon ramen, ou manger un bento vite fait sur un banc… mais n’est-ce pas plus agréable que de s’entasser dans une basse-cour pleine de poulets-riz comme à Yoyogi, Shinjukugyoen ou Ueno ?

Simple Sakura Scene

Sakura Shadows

Le Long de la Rivière

Lors de ma seconde pérégrination spéciale sakura à Tokyo, j’ai découvert un petit havre de beauté s’étalant sur un kilomètre ou trois (je ne suis pas sûr à vrai dire) : une balade le long d’une rivière qui prolonge celle de Naka Meguro. Là encore, c’est vraiment étonnant que tout le monde aille s’entasser à Naka-Meguro alors que la vrai beauté de la nature se trouve à proximité.

Morning Bloom

Peace Roof Sakura

Flowing Sakura

Omihachiman Sakura

Gardez les yeux ouverts

Finalement, on peut aussi profiter des sakura facilement tout en continuant à vaquer à ses activités de tous les jours. Les sakura de la paix sont partout, généralement intelligemment disposés, alors allez leur payer une visite quand ils sont à proximité : c’est du bonheur qui coûte rien et, mmm, c’est leur raison d’être.

The Eejanaika Rollercoaster

Ci-dessus, un sakura à Fuji-Q, là où se trouvent tous les roller-coasters les plus fous du Japon. Je venais juste de faire le Eejanaika quand j’ai pris cette photo (qui est devenu par ailleurs mon roller-coaster favoris avec le Fujiyama en suivant). En dessous, c’est la résidence d’un acteur, et par chance là aussi un sakura se trouvait juste devant.

Metabolistic Sakura

Bien-sûr, il y a toujours du sakura sur ma route quotidienne. Celui-ci tourne au vert, il lui reste 2-3  dernières petites journées avant de devenir un arbre comme les autres.

Midtown Sakura

Et tout le long des courants d’air on voit des amoureux qui savent encore changer leurs nerfs en un bouquet délicieux…

Blanc Publics.

Blanc Publics.

Pour finir en beauté, nous voici au Paradis. C’est là que j’ai emmené des amis pour le kif spécial “coucher de soleil de fou”, mais jamais, jamais je n’avais prévu que ça soit le Diamond-Fuji (nom qui ne veut rien dire, sauf pour les éclipses); le soleil s’est couché devant nos yeux étonnés en plein sur le sommet du Mont Fuji ! Inoubliable 🙂

Diamond-Fuji

Merci à ceux qui ont voté sur le Facebook de Totoro Times ! Dorénavant, je vous laisserai la plupart du temps décider quel sera le sujet du prochain article sur Totoro Times. Alors si vous n’aimez pas encore Totoro Times sur Facebook, c’est le moment. Un grand merci encore ! ^^

Qui suis-je

Je suis Jordy Meow, bienvenue sur mon blog Japon alternatif. Depuis 10 ans que j’y vis, j’y explore des lieux insolites, méconnus, abandonnés, et une multitude de jolis petits coins pommés. Ici, vous voyagerez dans un autre Japon, entre transportations et perplexités. N’hésitez pas à me soutenir via mon Tipeee. Merci 💜

Newsletter