Gunkanjima : L’école Hantée

Gunkanjima : L’école Hantée

L’école de Gunkanjima est un des buildings les plus remarquables de l’île, impossible de le rater quand on fait le tour de l’île en bâteau. Quoi, vous vous en fichez ? Vous n’êtes pas intéressés par visiter cet endroit majestueux ?!? Alors allez trouver votre bonheur dans le sommaire de mes aventures sur Gunkanjima. Sinon partez avec moi à la rencontre des professeurs fantômes.

gunkanjima, japan, japanese, kyushu, nagasaki, school

Gunkanjima: School

L’immeuble fut construit en 1958 et il est donc un des plus récents de l’île. On y trouve 7 étages : du rez de chaussée (que l’on appelle le 1èr étage) au 4ème étage c’est l’école primaire, du 5ème au 6ème, le collège, et au 7ème se trouve l’auditorium et le gymnase. Un clown qui se déchire en un tigre démoniaque nous souhaite la bienvenue.

The Eerie Clown-Tiger

Je n’suis pas un tigrou !

Cours de Musique

On commence avec une salle mélodieuse pleine de lumière et de charme. Le vent siffle à travers les fenêtres grandes ouvertes et de temps en temps, la brise s’efface et on peut alors entendre les vagues de l’océan se briser sur les murailles de béton de l’île. Le piano, maintenant silencieux, semble écouter.

Ray of Light

Mélodie wabi-sabi.

Derrière le piano, le vieux professeur de musique tente de retenir les dernières touches qui tentent de s’en décrocher. Chacune d’entre-elles est encore riche en souvenirs.

Piano

Des souvenirs.

Salle des Professeurs

Parfois les fantômes des professeurs se rejoignent ici et regardent ces témoignages laissés sur le tableau. Par des explorateurs fiers, sûrement, et pour qui cet endroit est fantastique, excitant. Ce qu’ils ont tendance à ignorer, néanmoins, c’est que pour la plupart cette île était l’enfer. Mais ne nous plaignons pas toutefois ; l’école était un concentré de joie. Un petit havre de paix au milieu d’une métropolis infernale.

Teacher Room

La Salle des Profs.

L’île a vu certains de ses étudiants y retourner par curiosité. Des adultes à présent. Ils n’osent pas pénétrer dans leur bonne vieille école et préfèrent se remémorer leur vie de l’époque depuis l’ancienne cours de récréation. Puis ils repartent.

Un coup de vent et le vieux tourne-disque Victor voit son diamant – toujours intact – crisser sur le vinyl carbonisé. Les professeurs sont de nouveau seuls.

Victor Record Player

Un tourne-disque Victor.

L’Intendance

Une salle avec une bien curieuse machine. Je me rapproche. J’ai la même au travail dans un petit musée, mais sous verre.

The Computer Seat

Le Bureau de l’Ordinateur.

C’est une machine à calculer mécanique des années 40. Pour l’utiliser, il fallait apparemment pousser les boutons de tous les chiffres des nombres à calculer simultanément, séparer par un temps de pause pour choisir l’opérateur. Elle ressemble beaucoup à la Friden STW-10.

Friden Calculator

Cette publicité mentionne que la machine est beaucoup plus disponible que les voitures ou même les nylons. Sûrement en temps de guerre ? Autre fait intéressant : la personne en charge de faire fonctionner ce genre de machine était appelé à l’époque l’ordinateur. Celui-ci délivrait les résultats directement à l’utilisateur. La Friden était extrêmement populaire à l’époque et le fut jusqu’à 1966. Mais en réalité… je ne suis pas sûr que cette machine soit la Friden. Et impossible de trouver une machine similaire sur Internet ! Essayez. Une pièce de collection, ça c’est certain.

Mechanical Calculator

Une machine à calculer mécanique.

Être l’ordinateur de l’Intendance de l’École d’Hashima devait être une vrai chance. Sûrement peu de travail avec aussi peu d’élèves, et une belle vue à apprécier.

View on Block 65

Le Block 65 se trouve à gauche.

Cours d’Arithmétique

C’est l’heure du cours de mathématiques. Celle salle est bien triste : on n’y ressent aucune présence sauf celle de ce vieux boulier.

Arithmetic Class

Classe de math.

La “table à poussière” est la traduction littérale d’abaque (abax en grec). Ce nom lui convient très bien ici. Il paraît que les Japonais utilisent toujours les bouliers, notamment à l’école (mais une version plus petite).

Abandoned Abacus

Table à poussière.

Peaceful View

Comme sur un bâteau.

Cours de Chimie

Des petites flasques sur le sol, rien de plus… la pétrochimie a détruit le reste. Mais ce petit bureau semble encore être utilisé.

Chemistry Class

Classe de chimie.

Toilets

Quatre états.

Chairs Cemetery

Chaises oubliées.

Cours d’Électricité

Il semblerait que chaque salle contienne un objet : son objet. Peut-être pour garder son âme ?

Electricity Class

Un vieux voltmètre.

Le sol des classes est recouvert de débris des tableaux. Ils sont tout bleus ! Les tableaux avaient-ils ces belles couleurs dans le passé ?

Blackboard Crumbles

Blackboard crumbles.

Cours de Couture

Une machine à coudre à pédale. Il semblerait que ça soit une Singer. Au Japon, toutes les écoles ont encore des cours de couture, et de plus en plus les Japonais s’intéressent aux anciennes machines comme celle-ci. Il existe même des cafés spécialisés à Tokyo avec des ateliers coutures.

Old Singer Sewing Machine

Une machine à coudre Singer.

Un ascenseur fut installé dans l’école en 1970 et ce fut le seul de toute l’île. Il n’était cependant utilisé que pour transporter les plats de la cantine.

Hellish Floor

Plus on monte, moins il en reste…

Cours d’Anglais

Les années 1970 au Japon marque le début des violences dans les écoles et de la dégradation des notions du respect à la nippone. Le système d’éducation Japonais ayant complètement été modifié par les américains, les élèves, un peu plus libres, on commencé à se soulever contre les autorités pour défendre leurs droits et leurs idées sur tous les sujets. Mais ici, à Gunkanjima, on était très loin de tout ces évènements.

Classroom in Heaven

Pluie divine.

Hashima Model

Un modèle de l’île réalisé par les étudiants. En piteux état.

Dark classroom

On écoute.

Les fantômes se rappellent avoir vu une lumière, une nuit, dans cette splendide salle au coin de l’école. Une bougie est allumée dans le vieux bulbe de verre abandonné. Autour, des jeunes. Ils partageant des chocolats, un peu d’alcool, et beaucoup d’histoires… pour finalement essayer de dormir, malgré un vent moite et froid.

Camping Room at the Gunkanjima School

Le QG.

Théâtre et Gymnastique

Les typhons consécutifs ont sérieusement endommagé la bâtisse et on peut maintenant voir y voir ses fondations mises à nu. La particularité de l’école c’est qu’elle est construite sur une section artificielle de l’île. La véritable Hashima est en vérité seulement cette montagne que l’ont voit au milieu ; le reste tout autour, c’est du béton. Ainsi, selon les marées, les sous-sols de l’école peuvent être maintenant remplis d’eau…

Last floor at the Gunkanjima School

Dernier étage.

Le dernier étage est quand à lui vraiment très endommagé. Mais on peut encore très bien apprécier ce vieux gymnase et l’auditorium.

King Ghidorah

King Ghidorah, l’ennemi de Godzilla.

Les Adieux

Sayonara Hashima

L’école fut définitivement fermée le 31 mars 1974. Pour des raisons obscures, l’une de ces photos indiquent 1973, ou peut-être est-ce pour indiquer l’année scolaire.

Hashima Sayonara 1973

À la fin il n’y avait plus qu’une petite poignée d’étudiants dans l’école, mais vous pouvez découvrir l’histoire de l’île plus en profondeur dans mon tout premier article.

Source de ces vieilles photos: Yuji Saiga.

C’est la fin de la journée. Quelques fantômes essayent de marcher sur la poutre, d’autres dansent sur la scène. Il y a des échos de gouttes d’eau qui tombent sur le sol moisi. Voici une dernière scène et quelques derniers rayons de soleil avant que la nuit ne tombe et que les zombies ne viennent inverser la tendance.

Auditorium of the Gunkanjima School

L’auditorium.

Nous continuerons à découvrir Gunkanjima dans les prochains articles, mais entre-temps, allez vérifier le sommaire de Gunkanjima :10 Histoires & 200 Photos pour être sûr que n’avez rien raté 🙂

  • Antoine

    Super cette exploration, tes photos sont magnifiques et très évocatrices, bravo.

    Concernant la machine à calculer, il semble que ce soit une DIEHL VSR-18. La marque est indiquée sur le capot ;o)

    Encore bravo!

    • Merci, en effet c’est bien ça. Étrange car justement nous en avions parlé dans ces commentaires il y a quelques mois, mais ils ont tous disparu… ><

  • Le Piano, ma photo préféré, le temps c’est arreté, tout s’émiète sur place, sans vandalisme, génial !

    • Tu ne me fais pas regretter du coup d’avoir uploader ces photos en assez haute résolution, même si plusieurs fois on m’a prévenu qu’on me les volerai 😉 Mais la qualité avant tout ! Et ça fait plaisir de savoir que mes visiteurs s’intéressent aux détails 🙂 Merci !

Facebook

Qui suis-je

azalea, drone, flower, japan, japanese, kyushu, natural, nature, saga, spring

Je suis Jordy Meow, un photographe français qui vit au Japon depuis près de 10 ans. J'aime découvrir des lieux authentiques, étranges, méconnus mais merveilleux. Je suis auteur de plusieurs livres et je prépare des guides sur le Japon en dehors des sentiers battus. Si vous souhaitez m'aider un peu pour que ce site évolue plus vite, rendez-vous sur mon Patreon et... suivez-moi :)

asia, autumn, hokkaido, japan, japanese, lake, natural, nature

Ne ratez pas mes futurs articles :)

Recevez de mes nouvelles une fois par mois. Pas de spam. Si il n'y a aucun nouveaux articles, aucun e-mail ne sera envoyé :)

You have Successfully Subscribed!