Îles de Zamami, d’Aka & Une Histoire d’Amour

Îles de Zamami, d’Aka & Une Histoire d’Amour

Après avoir visité le côté urbain d’Okinawa avec Naha et Nago, nous voici maintenant dans le ferry destination les Îles Kerama, et en particulier l’Île de Zamami et l’Île d’Aka.

Les Îles Kerama

Accessible en une heure environ par bâteau depuis Naha, elles sont connues pour leurs belles plages et leurs atmosphères relaxantes. Ces îles ne vivent que du tourisme, donc ne vous attendez pas encore une fois à des lieux bucoliques 😉 Ce sont des destinations de détente.

Kerama Islands

Kerama Islands.

Une heure et 3,000Y plus tard, nous arrivons sur l’île de Zamami. À ce prix là, il vaut mieux éviter de faire un aller-retour dans la même journée 😉

Île de Zamami

On décide de rester 2 jours et une nuit dans l’archipel de Kerama et de dormir à l’auberge Yado Natura, sur l’Île de Zamami. Accueil très sympa, chambre très propre. Bien-sûr, il faut toujours booker à l’avance : les auberges sont nombreuses à Okinawa mais elles sont très vite bookées, même en Novembre !

Kerama Shisa

Kerama Shisa.

Nos hôtes viennent nous chercher au ferry, et sur le chemin j’aperçois une autre auberge décorées de personnages de Ghibli. On commence à apercevoir également beaucoup plus de shisa qui décorent l’entrée des maisons.

Shisa from Zamami Village

Shisa from Zamami Village.

Voici à quoi ressemble le Village de Zamami vu de haut. Tout en face, c’est l’Île d’Aka, et entre les deux, c’est Gahijima. Nous irons les visiter toutes les deux.

Takatsukiyama - Zamami Village

Takatsukiyama: Zamami Village.

Le Village de Zamami ne possède pas grand chose mais on y croise quand-même beaucoup de locaux. C’est surtout l’ubiquité du facteur qui nous sidère, partout où on va, il est là ! Il semble que le village possède aussi sa propre école.

Zamami Lonely Girl

Zamami Lonely Girl.

Le supermarché est simple et rappelle ceux que l’on trouve en Asie du Sud-Est. On y trouve du Chanpuru tout prêt, et aussi du SPAM ! Encore un reste de la Seconde Guerre Mondiale. Puisque il était difficile de procurer de la viande à tous les soldats américains, elle était remplacée par ces canettes de SPAM… Introduit ensuite aux locaux, le produit fût très apprécié et fait même parti aujourd’hui de la cuisine d’Okinawa.

Zamami Supermarket

Zamami Supermarket.

Et nous y voilà ! Nous avons retrouvés nos amis de chez Ghibli, et en bonus il y a aussi Nemo.

Laputa Robot Okinawa

Laputa Robot in Okinawa.

Le propriétaire est allé très loin en reproduisant l’arrêt de bus avec Totoro. Il n’y a plus qu’à attendre le Nekobasu (chat-bus) avec lui !

Totoro Zamami

Totoro Zamami.

On l’a d’ailleurs trouvé un peu plus loin mais il a l’air encore plus grognon que celui du dessin-animé.

Cat in Zamami Village

Cat in Zamami Village.

On loue ensuite des vélos et on part à la découverte de l’Île de Zamami. Voici la Plage d’Ama, elle est apparemment très populaire l’été, mais c’est pas la meilleure.

Ama Beach

Ama Beach.

Sur la route, on tombe sur cette statue d’un chien qui rappelle bien-sûr Hachikō, la célébrité de Shibuya. Celui-ci s’appelle Marylin, et apparemment les gens en prennent bien soin. Mais pourquoi ?

Zamami's Dog Marilyn

Zamami’s Dog Marilyn.

On croise à maintes reprises ces fruits qui rappellent des ananas. Ce sont en fait des Adans. Comestibles, ils ne sont pas mangés car ils sont très loin d’être délicieux. Avec un peu de SPAM peut-être…

Adan Fruits

Adan Fruits.

Nous arrivons ensuite à la Plage de Furuzamami, la plus célèbre de l’île. Elle est réputée pour ses couleurs turquoises, son eau transparente, et la beauté de ses fonds.

Furuzamami Beach Entrance

Furuzamami Beach Entrance.

J’en profite pour acheter une bouteille de thé aux couleurs locales au distributeur, mais le goût est le même que celles que l’on trouve à Tokyo.

Okinawan Pet Bottle

Okinawan Pet Bottle.

Voici à quoi ressemble la plage de Furuzamami. C’est une très belle plage, mais que vient faire cet immeuble hideux en fond ? N’est-ce pas un peu dommage ? Il semble abandonné, son entourage ressemble à un dépottoir, et il y a des oiseaux gardés dans des cages avec des chats qui tournent autour. Nous sommes loin du paradis.

Furuzamami Beach

Furuzamami Beach.

Des Japonais en train de s’affairer à un des passe-temps nationaux favoris : la pêche. J’ai beaucoup d’amis et de collègues qui en font et je leur demande à chaque fois : mais vous en faites quoi de tout ces poissons que vous pêchez tous les week-ends ? Et ils me répondent toujours : rien du tout, on les remets à l’eau à la fin ! Ah. Mais à quoi bon alors ?

Furuzamami Beach Fishing

Furuzamami Beach Fishing.

Je ne sais pas si ces poissons vont retourner à l’eau mais ils n’ont pas l’air très comestibles. Les pêcheurs en herbe ont un professeur alors je préfère m’abstenir de tout commentaire sur le fait qu’ils n’ont même pas assez d’eau pour survivre :p

Okinawa Fishing Fishes

Okinawa Fishing Fishes.

On monte ensuite vers le centre de l’île où se trouve un observatoire.

Takatsukiyama Path

Takatsukiyama Path.

La randonnée est de courte durée mais en vaut-elle la peine ?

Butterfly Takatsukiyama

Butterfly Takatsukiyama.

Bien-sûr que oui ! La vue d’en haut est magnifique ! On aperçoit plein de belles plages de sable blanc autour de nous, et il n’y a personne ! Le voilà enfin notre paradis.

Takatsukiyama Observatory

Takatsukiyama Observatory.

Après une première journée bien remplie, on retourne dormir à notre guesthouse. Le lendemain matin, je décide qu’il faut absolument qu’on se rende sur cette petite île qui se trouve entre Zamami et Aka : Gaha.

Gahijima

L’accès est plutôt cher car il faut payer un capitaine 1500Y / personne pour pouvoir s’y rendre alors que c’est à seulement 5 minutes en bâteau. Il serait cependant dommage de se priver de visiter cette petite île solitaire.

Gahijima White Beach

Gahijima White Beach.

L’île est petite et pleine de coraux. Nous sommes vraiment tout seuls ici, c’est vraiment reposant. Il n’y a rien de particulier à faire alors… c’est l’heure du farniente !

Gahijima Beach

Gahijima Beach.

Voilà notre bâteau qui revient. Derrière, l’île de Zamami.

Gahijima

Gahijima.

Close-up sur notre capitaine qui a bien gagné sa journée, mais qui est aussi super sympa et mérite son salaire amplement !

Zamami Captain

Zamami Captain.

Après l’île de Zamami, on se rends sur l’île d’Aka. Elle est un peu moins populaire, mais elle a une jolie plage que je souhaite absolument visiter.

Île d’Aka

On arrive sur la l’Île d’Aka et on tombe directement sur un autre chien: Shiro-san. Deux îles principales, deux chiens, mais alors il doit bien y avoir un lien entre les deux, n’est-ce pas ?

Aka Island's Dog: Shiro

Aka Island’s Dog: Shiro.

Allons visiter la plage la plus intéressante de l’Île d’Aka : Nishibama. C’était aussi “le point de départ” de Shiro… Quoi ? Le point de départ ? Et oui… et aussi le point de départ de notre histoire d’amour pour cet article. Alors voici l’histoire des deux chiens, qui ponctuera la fin de la visite agréablement, je l’espère !

Nishibama Beach

Nishibama Beach.

Daisuke retourne dans son village natal dans les environs de Zamami avec comme projet d’y ouvrir une maison d’hôtes. C’est un business très courant à Okinawa, et même des non-locaux décident de déménager à Okinawa pour se lancer. Daisuke emmène avec lui son chien Shiro, né à Tokyo.

Nishibama Beach North

Nishibama Beach North.

Au grès des retrouvailles, Shiro rencontre Marylin sur l’Île de Zamami. Les deux chiens tombent aussitôt amoureux mais Daisuke décide de construire sa maison d’hôtes sur l’Île d’Aka. Ils se retrouvent alors séparés par 3,6 kilomètres d’océan. Too bad!

Nishibama Beach South

Nishibama Beach South.

Cela n’arrête toutefois pas Shiro : il nage régulièrement les 3 kilomètres qui les séparent pour aller rejoindre sa belle pour la journée. Le soir il rentre chez lui. Ce rituel devint un phénomène national, et les touristes affluent sur l’Île de Zamami afin d’accueillir Shiro.

Retour à Naha

La situation se complique. Le frère yakuza de Daisuke vient pour l’aider mais fait plus de dégât qu’autre chose. Il décide de vendre Shiro à une chaîne de télévision, l’emmène à Naha, le chien se fait attaquer et blesser par un autre et la vente est annulée. Le frère met aussi plus tard le feu à la guesthouse, par mégarde, en fumant une clope au pieu…

Aka Island Sunset

Aka Island Sunset.

Entre temps, Maryline meurt des suites d’une maladie. Shiro, pourtant blessé à la patte, traverse une dernière fois la mer avant de se rendre compte lui-même de ce grand malheur. Il continuera à vivre sur l’Île d’Aka aux petits soins de ses habitants et visiteurs. Il rejoint Maryline 12 longues années plus tard, en 2000. Les statues seront érigées cette même année grâce à des donations. Les deux chiens ont laissés 6 enfants derrière eux.

Kerama Islands Sunset

Kerama Islands Sunset.

Le film “Maririn Ni Aitai” (Je veux aller niquer Marylin) retrace l’histoire des deux chiens et fait polémique : en effet, les chiens n’y semblent pas très bien traités… surtout qu’en plus le vrai Shiro joue son propre rôle !

Zamami Ferry Sunset

Zamami Ferry Sunset.

L’histoire, finalement assez triste, a rendu les Îles de Kerama très populaires. Et pour être honnête, elles le méritent ! J’y retournerai volontiers pour passer un peu plus de temps sur ses plages et d’y faire du snorkling. Et c’est une destination à ne pas manquer si vous passer par l’île principale d’Okinawa qui est très loin de posséder des lieux aussi paradisiaques qu’ici 🙂

Naha Harbour Sunset

Naha Harbour Sunset.

Maintenant, une question : les propriétaires des deux chiens possèdent tous deux des guesthouses sur l’Île de Zamami et l’Île d’Aka. Mais saurez-vous retrouvez le nom de celles-ci et encore mieux, leurs emplacements ? :p

  • Laurent

    Il faudrait visiter les îles de la mer intérieure de Seto et nous faire un article la région qui a l’air magnifique, en tout cas je me suis régalé avec celui là, très pratique d’y avoir intégré les prix et noms des hôtels/transports. Le D800 fait des merveilles !

    • Merci Laurent ! J’aimerais bien faire un tour sur les îles de Seto, il y en a d’ailleurs une qui est abandonnée et qui m’a toujours attirée 😉 Je vais essayer d’inclure les prix et les hôtels où je vais plus souvent.

  • JB Doumenjou

    En ces jours pluvieux (temps de chien :p ) ces photos ensoleillées réchauffent le cœur !

    • Merci JB, je vais essayer d’en mettre plus pour rattraper ce mois de Juin qui n’est pas non plus très folichon au Japon non plus !

  • meuh11

    😀 très rafraîchissant !! De très belles vues, avec une petite histoire sympa en prime (même si la fin : T.T) Par contre la question…. >.< trop duuuuur !!! J'espère qu'on aura quand même la réponse 😉

  • Silvia Groniewicz

    Stunning pictures! The Kerama Islands were already on my list, but they’ve moved farther to the top. I went to Kumejima and Miyakojima this year, but weather was abysmal on both, so I can’t really judge them.

    • Thanks Silvia ! I also went on Kumejima on a rainy weather, it wasn’t great at all. However I had a nice blue sky on Miyakojima, and I will post about it soon. Stay updated 🙂

  • Cédric le Coïc

    Superbe article, et superbes photos… Nous sommes en ce moment au Japon pour 1mois et demi, et nous irons, sur Kume, les kerama et naha en fin de séjours, soit dans 5 semaines, alors quand je suis tombé sur cet article je ne pouvais pas passer sans laisser un petit commentaire. En fait ça fait quelques temps que je consulte ton site sans vraiment oser laisser de commentaire, mais je me suis dit: “c’est bête puisque ça te plait!” Donc voilà c’est fait.
    Je dois dire que je suis assez fan de tes articles sur les lieux abandonnés!
    Ps: ma compagne et moi avons un blog ouvert récemment, mais des avis ne pourraient être que bons, alors je ne sais pas si je peut laisser l’adresse pour que tu puisse y faire un tour.
    A très bientôt!

Facebook

Qui suis-je

azalea, drone, flower, japan, japanese, kyushu, natural, nature, saga, spring

Je suis Jordy Meow, un photographe français qui vit au Japon depuis près de 10 ans. J'aime découvrir des lieux authentiques, étranges, méconnus mais merveilleux. Je suis auteur de plusieurs livres et je prépare des guides sur le Japon en dehors des sentiers battus. Si vous souhaitez m'aider un peu pour que ce site évolue plus vite, rendez-vous sur mon Patreon et... suivez-moi :)

asia, autumn, hokkaido, japan, japanese, lake, natural, nature

Ne ratez pas mes futurs articles :)

Recevez de mes nouvelles une fois par mois. Pas de spam. Si il n'y a aucun nouveaux articles, aucun e-mail ne sera envoyé :)

You have Successfully Subscribed!