De Nouveau le Printemps au Japon

De Nouveau le Printemps au Japon

C’est l’an dernier que je suis arrivée au Japon. À ce moment là, j’attendais avec impatience de vivre mon tout premier hanami (初花見). Malheureusement, juste avant que le vent doux du Sud ne vienne se fut le gros tremblement de terre du Tōhoku. Tout le monde fut ensuite demandé de se retenir au nom de ceux qui sont morts ou qui souffrent au lieu de profiter des cerisiers en fleur.

Sanzenin Garden in Kyoto
Sanzenin Garden, Kyoto.

Néanmoins, les cerisiers ont fleuri… et leur beauté était pour moi incroyable ! Pour éviter d’en profiter trop ouvertement, je les appréciait silencieusement depuis un MacDonalds local. Ma rue était longue et pleine de gros cerisiers des deux côtés, comme ce que l’on espère vraiment voir quand on est un étranger au Japon. Non loin de là, j’ai aussi trouvé une balançoire situé juste sous un gros sakura. Bien-sûr, je m’y suis balancée à en perdre la tête…

Jizo at Sanzenin around Kyoto
Peaceful Jizo-san in Kyoto.

Une année plus tard, on peut enfin sortir et profiter des sakuras sans limite jusqu’à l’overdose (merci Adrien pour avoir trouvé le terme parfait). On a préféré éviter la folie de Yoyogi et d’Ueno, mais on n’a pas pu résisté aux charmes du Shinjuku Gyoen. On est aussi aller jeter un oeil à Saitama, et ensuite même beaucoup plus loin dans les montagnes profondes autour de Nara et Kyoto. Mais je laisserai plutôt les photos parler d’elle-même 🙂

A Sakura Patch at Yoshino Yama
Sakura Patch.

 

Sakura at the Yoshinoyama Village
Yoshino Yama Village.

 

Sakura at the Aoyama Cemetery
Aoyama Cemetery.

 

The Sakura River of Naka Meguro
The Sakura River of Naka Meguro.

 

Sakura in Naka Meguro
Sakura by night.

 

Little Sakuras at the Shinjuku Gyoen
Little Sakuras.
Sakuras Flying Up at the Shinjuku Gyoen
Sakuras flying up!
Pinkish Sakura at Yoshino Yama
Pinkish Sakura.

Hallway of Sakuras at the Shinjuku Gyoen
Hallway of Sakuras.

 

Roof of Sakura at Shinjuku
Shinjuku Gyoen.

 

Lonely Sakura in Saitama
Lonely Sakura.

 

End of a wonderful day - Nara Temple
The end of a wonderful day.

Question : Pouvez-vous deviner lesquelles de ces photos ont été prises avec un Mamiya 645… un appareil-photo infrarouge… et un Fujifilm X-Pro 1 ? Le reste a été pris avec un Nikon D800.

  • Quelles belles images. Ca laisse rêveur. 
    Je ne suis pas encore assez bon en photo pour te dire quelles images ont été prises avec quels appareils, excepté peut etre pour l’infrarouge, je dirai que l’image nommée “Pinkish Sakura” est prise avec ce model. On aperçoit un comme un flou de bougé sur la dernière, est ce que c’est le moyen format du mamiya qui fait cet effet ?

    • Tu as bon 🙂 La dernière c’est le D800, mais… je l’ai en fait retravaillé… c’est pas un flou du tout, tu vois ça où ? 😀

      • Je ne voulait pas dire que c’était un flou mais ça faisait “comme” un flou de bougé quand tu prends une pose longue. Je le constatais surtout sur la partie en bas à droite de l’image ainsi que sur la bande lumineuse du centre. Mais si tu dit que tu as retraité cette image, je comprends mieux

        • Mais en fait c’est sensé être des… rayons de soleil ! Ohlalala, gros fail alors, il faut que je m’améliore…

  • guest

    Je ne peux que liker, très belles photos.

  • Hellswing

    Le site est de toute beauté ;p
    Ces photos du Japon au printemps font rêver…^^ C’est apaisant, magique…
    Pour la devinette du Mamiya, je propose la photo “Pinkish Sakura” sans hésiter, bien que je puisse me tromper

  • Vanou

    Magnifique ! Je crois qu’il n’y a pas d’autre mot …
    Ça fait rêver et donne envie de voir ça de ses propre yeux !!!
    La photo “Pinkish Sakura” est splendide !!! *_*

    • Merci beaucoup Vanou, c’est très gentil ! La photo Pinkish Sakura c’est de l’infrarouge en vrai 🙂 Avec de vrais sakuras.

  • ArmandTchou

    De bien belles images, merci 🙂
    Original les prises de vue “Infrarouge”. Comment ça fonctionne? Mis à part sur les fleurs japonaises, ça rend bien sur d’autres choses? 🙂

    • En infrarouge, le capteur ne prends… que l’infrarouge, du coup, c’est une photo en réalité toute rouge ! Mais généralement on recalibre la balance des blancs sur le rouge (généralement le plus rouge se retrouvant le plus sur la végétation – je crois que c’est la sève qui rebalance de l’infrared en masse), et avec le reste du range de tonalité de rouge on peut s’amuser à les modifier un peu. En général on ramène le ciel vers le bleu (car il est beaucoup moins rouge que le reste, donc facile à sélectionner en tant que couleur), et le reste… ah… c’est plus difficile et ça dépends du sujet et des conditions 🙂

      • ArmandTchou

        Ok, merci. Je n’avais encore jamais vu de photos Infrarouge. Du coup j’ai cherché un peu et j’ai vu des choses intéressantes. Tu as dû retirer quelque-chose sur ton capteur où tu as fait ça à l’argentique?

        • En fait je l’ai fait faire par une boîte spécialisée aux US. J’avais tenté moi-même sur un petit Nikon et paf, en ressoudant un truc j’ai frôlé un condensateur (il y en a partout…) qui a pété. Tu es censé enlever le filtre qui coupe les infrareds, et ensuite tu dois acheter des filtres qui ne laissent passer que l’infrared pour tes lentilles. Cette boîte fait un truc bien car elle met le filtre directement à l’intérieur devant le capteur, du coup ça marche avec toutes les lentilles directement (par contre, bien-sûr, impossible de prendre des photos normales avec, c’est fini !).

  • Anis

    Impressionnant !J’adore 😀 J’ai hâte de voir ça un jour , en vrai je veux dire . Bravo !

  • c’est drôle, l’article est écrit au féminin 😉 un peu de printemps dans mes journées neigeuses remonte le moral ! j’ai loupé la saison des érables l’an passé, je m’en mords les doigts…

    • C’est vrai que c’est drôle ! Cela m’arrive parfois… haha, bon oui il faudra que je change l’auteur de l’article, sinon je vais me faire fâcher ! Je suis en train de rater la saison des sakura sur Tokyo en ce moment, et aujourd’hui, en plus, il ne fait pas beau… alors demain il va falloir que je prenne un day-off histoire d’en profiter :p

Facebook

Qui suis-je

azalea, drone, flower, japan, japanese, kyushu, natural, nature, saga, spring

Je suis Jordy Meow, un photographe français qui vit au Japon depuis près de 10 ans. J'aime découvrir des lieux authentiques, étranges, méconnus mais merveilleux. Je suis auteur de plusieurs livres et je prépare des guides sur le Japon en dehors des sentiers battus. Si vous souhaitez m'aider un peu pour que ce site évolue plus vite, rendez-vous sur mon Patreon et... suivez-moi :)

asia, autumn, hokkaido, japan, japanese, lake, natural, nature

Ne ratez pas mes futurs articles :)

Recevez de mes nouvelles une fois par mois. Pas de spam. Si il n'y a aucun nouveaux articles, aucun e-mail ne sera envoyé :)

You have Successfully Subscribed!