Sanctuaire de Fushimi Inari dans la nuit

Sanctuaire de Fushimi Inari dans la nuit

Quand la lune se lève doucement… Que les lumières commencent à tintinabuler comme les clochettes d’un poème… Que les renards se tapent des solos sur cinqs octaves… C’est là, là ! Où l’on apprécie au mieux l’atmosphère ennivrante du Sanctuaire de Fushimi Inari.

drone, fushimi inari, hyogo, japan, japanese, kansai, kyoto, temple
Fushimi Inari Taisha

Achetez du saké pas cher au combini, passez-le au micro-onde (les employés du combini peuvent le faire pour vous) et suivez-moi pour une petite randonnée nocturne. Même en hiver, on ne va pas avoir froid !

fushimi inari, hyogo, japan, japanese, kansai, kyoto, temple
Fushimi Inari-taisha

Pas de chinois avec des selfies-stick ou de Français tout transpirant avec leurs sacs gigantesques sur le dos. Le ciel s’embrase et laisse place aux étoiles. Mon amie Masumi attire le regard mais pas pour longtemps, la beauté de Fushimi Inari va prendre le dessus !

Masumi, hyogo, japan, japanese, kansai, kyoto, people
Masumi at Kyoto

Bon, Fushimi Inari, c’est quoi ? Eh bien c’est le sanctuaire le plus important dédié à Inari. Inari c’est l’une des divinités les plus importante du culte shinto. Il prends soin de votre riz, thé, saké et même de votre fertilité par dessus le marché. Bref, si vous êtes un paysan Japonais, il vaut mieux l’avoir dans sa poche ! Et les renards avec, car ils sont ses messagers.

fushimi inari, hyogo, japan, japanese, kansai, kyoto, temple
Fushimi Inari-taisha

C’est pour ça que l’on retrouve notre renard partout, les deux tiers des sanctuaires au Japon y sont consacrées (ça fait 32,000 sanctuaires en tout !).

fushimi inari, hyogo, japan, japanese, kansai, kyoto, temple
Fushimi Inari-taisha

L’entrée de Fushimi Inari est gratuite et c’est ouvert 24/24, le bon plan pour les romantiques radins. Bizaremment, il n’y a pas grand monde.

fushimi inari, hyogo, japan, japanese, kansai, kyoto, temple
Fushimi Inari-taisha

Le sanctuaire démarre aux pieds de la montagne Inari. C’est en fait là où est apparu le culte d’Inari en 711. La montagne ne fait que 233m de haut mais cela nous prendra quelques heures pour en faire vraiment le tour.

fushimi inari, hyogo, japan, japanese, kansai, kyoto, temple
Fushimi Inari-taisha

Alors le ciel s’assombrit, regardez une fois derrière vous, c’est là où le soleil disparaît. Ensuite, direction les fameuses torii de Fushimi Inari !

La spécialité du coin ce sont ces torii, ces portails vermillions qui vous trimballeront à travers toute la montagne. Il y a environ 10,000 !

fushimi inari, hyogo, japan, japanese, kansai, kyoto, temple
Fushimi Inari-taisha

Chacune de ces torii vient d’une donation d’une compagnie ou organisation. C’est marqué dessus (avec la date) donc si vous avez des bases en Japonais, vous pouvez vous amuser à les reconnaître.

fushimi inari, hyogo, japan, japanese, kansai, kyoto, temple
Fushimi Inari-taisha

Le prix de ces torii (et donc de la donation) dépends de leurs taille. Le tarif démarre à 400,000Y (3,000 euros) et peut dépasser facilement les 1 million de yens (8,000 euros). Maintenant vous avez une idée de la valeur de ce sanctuaire, un excellent business 😉 Là, nous arrivons au croisement de Yotsutsuji d’où l’on peut admirer la ville Kyoto.

fushimi inari, hyogo, japan, japanese, kansai, kyoto, temple
Fushimi Inari-taisha

J’adore toutes les surprises sur le chemin, surtout ces petits sanctuaires (pas toujours si petits d’ailleurs) que l’on croise. Ça en met plein les mirettes…

fushimi inari, hyogo, japan, japanese, kansai, kyoto, temple
Fushimi Inari-taisha

… avec ses petits renards à trouver à chaque fois. Ne vous attendez pas à en croiser un pour de vrai par contre ! Il fût un temps où il y en avait dans certains sanctuaires, mais plus aujourd’hui. Avec un peu de chance, vous tomberez sur quelques chats (il y en a).

fushimi inari, hyogo, japan, japanese, kansai, kyoto, temple
Fushimi Inari-taisha

Une autre particularité ce sont tous ces chemins alternatifs. Qui sait où ils mènent ? Pour ceux qui ont la nuit entière devant eux (et peut-être la journée qui suit), vous pouvez partir à l’aventure.

fushimi inari, hyogo, japan, japanese, kansai, kyoto, temple
Fushimi Inari-taisha

Voilà à quoi ça ressemble quand l’on arrive quasiment tout en haut…

fushimi inari, hyogo, japan, japanese, kansai, kyoto, temple
Fushimi Inari-taisha

… il n’y a pas de vue incroyable sur tout Kyoto (la seule vue est au début du parcours) mais il y a des lieux insensés comme celui-ci.

fushimi inari, hyogo, japan, japanese, kansai, kyoto, temple
Fushimi Inari-taisha

Ou encore celui-là ! Il y a possibilité de descendre derrière la montagne. Le chemin est barré par une petite barrière mais, bon.

fushimi inari, hyogo, japan, japanese, kansai, kyoto, temple
Fushimi Inari-taisha

La descente est plutôt rapide. La montée, en prenant ces photos, m’a prise environ une heure et demi (sachant que je marche assez vite). La descente par contre m’a seulement prise 30 minutes.

fushimi inari, hyogo, japan, japanese, kansai, kyoto, temple
Fushimi Inari-taisha

Wahoooo, toutes ces petites torii qui ne demandent qu’à être regardées !

fushimi inari, hyogo, japan, japanese, kansai, kyoto, temple
Fushimi Inari-taisha

Évidemment à cette heure là, tout est fermé. En journée, vous pouvez déguster des sushi-inari ou encore des udon-inari mais dans la nuit vous avec seulement droit aux boissons des distributeurs. Attention, c’est aussi plus cher 😉 Au Japon, le prix des distributeurs montent avec l’altitude !

fushimi inari, hyogo, japan, japanese, kansai, kyoto, temple
Fushimi Inari-taisha

Certains des lecteurs de ce site connaissent beaucoup de choses à propos du Japon (plus que moi en tout cas) et pour eux, j’ai une question : pourquoi Inari a t-il ici un bambou dans la gueule ?

fushimi inari, hyogo, japan, japanese, kansai, kyoto, temple
Fushimi Inari-taisha

En redescendant, je passe sous les torii les plus connues de Fushimi Inari.

fushimi inari, hyogo, japan, japanese, kansai, kyoto, temple
Fushimi Inari-taisha

Senbon Torii c’est cette double rangée de torii (il y a environ 1,000 ici) où tout le monde se prends en photo ou se promène en yukata.

fushimi inari, hyogo, japan, japanese, kansai, kyoto, temple
Fushimi Inari-taisha

Nous voilà de retour en bas. Je sais, un sake ne suffisait pas, la prochaine fois il faudra partir avec un thermos rempli à ras bord ! Ça, c’est une excellente idée !

fushimi inari, hyogo, japan, japanese, kansai, kyoto, temple
Fushimi Inari-taisha

À votre tour maintenant. Vous avez des coins à Kyoto que vous avez adoré (ou dont vous avez entendu parlé) qui ont une nouvelle dimension qui s’ouvre à un moment spécifique ?

  • bastien denis

    Sans aucun doute, mon temple préféré !

  • Superbe rendu des photos la nuit !
    Le sanctuaire prend carrément une autre dimension, ça pourrait même être flippant à certain moments.

    En tout cas, c’est une bonne idée ces ballades de nuit, ça donne vraiment un tout autre aperçu des lieux.

    Et ici, drone interdit ? Même en s’enfonçant dans la montagne ?

    • La première photo est en fait prise de mon drone mais sinon difficile de trouver un coin pour le décollage, je suis parti me cacher sur un côté de la montagne, pas évident.

  • Doodoo

    Holala, encore une magnifique série de photos ! Merci pour cette balade enchanteresse 😀

    La période des fêtes de juillet est sympa pour visiter ce site, il se pare de guirlandes de lanternes rouges du plus bel effet ! En revanche, il ne faut pas avoir peur de la foule.

    • Bien vu ! Je vais essayer d’y faire un tour en Juillet alors. Si tu as une photo, n’hésite pas à la partager 🙂

  • Thomas Martin

    J’en ai cherché des rangées de Torii aussi longues à Tokyo, j’en ai pas trouvé d’aussi imposantes 🙁

    • Celles de Fushimi Inari sont bien-sûr les plus longues, il n’y a aucun équivalent à Tokyo ou ailleurs. Il y a quelques petites rangées de torii à Tokyo, je parle d’un temple en particulier sur mon site d’ailleurs 🙂

  • Superbes photos ! Fushimi inari est vraiment un site sublime… D’autant plus de nuit !

  • Dwarfy

    Inari est le dieu du riz, pas les renards qui sont ses messagers 😉

    Très jolies photos!

    • C’est bizarre que je ne le mentionne pas, mais oui, bien-sûr que les renards sont ses messagers 🙂

      • Dwarfy

        je cite :
        “c’est le sanctuaire le plus important dédié au renard ci-dessous, Inari. Ce petit renard est l’une des divinités les plus importante du culte shinto.”

        Le renard se dit “Kitsune” il me semble (je ne parle pas japonais)

        Désolé, j’apprécie beaucoup les photos et le site, mais là, ça m’a sauté aux yeux.

Facebook

Qui suis-je

azalea, drone, flower, japan, japanese, kyushu, natural, nature, saga, spring

Je suis Jordy Meow, un photographe français qui vit au Japon depuis près de 10 ans. J'aime découvrir des lieux authentiques, étranges, méconnus mais merveilleux. Je suis auteur de plusieurs livres et je prépare des guides sur le Japon en dehors des sentiers battus. Si vous souhaitez m'aider un peu pour que ce site évolue plus vite, rendez-vous sur mon Patreon et... suivez-moi :)

Newsletter